Programmé du 12 au 15 mai, le Congrès des métiers de la coiffure se déroule cette année au couvent des Jacobins, situé en plein cœur de Rennes. Cette 68ème édition est une nouvelle occasion pour les professionnels de la coiffure de discuter des solutions envisageables face au défi du numérique dans leur métier.

Deuxième secteur de l’artisanat, la coiffure doit particulièrement apprendre à innover en s’adaptant aux mutations technologiques, alors même qu’une étude parue en début d’année a mis en exergue le véritable retard du secteur en matière de digitalisation. Cet événement est l’occasion, pour les différents acteurs, de faire évoluer les choses, afin d’optimiser la visibilité des professionnels de la coiffure grâce au numérique.

Accompagner les adhérents dans la modernisation de leurs activités

Bien que les outils numériques puissent contribuer de manière significative à l’amélioration des prestations des professionnels de la coiffure ainsi qu’au développement de leurs activités, le constat de l’étude réalisée par l’UNEC (Union Nationale des Entreprises de Coiffure) et la DGE (Direction Générale des Entreprises) est sans appel : les outils numériques sont encore très peu utilisés et/ou ne sont pas exploités de manière optimale.

Il faut savoir que deux tiers seulement des coiffeurs disposent d’outils informatiques, utilisés principalement pour des tâches administratives. De plus, à l’heure où Internet joue un rôle primordial en termes de communication, on constate que les coiffeurs sont à la traîne par rapport à d’autres métiers lorsqu’on sait que moins d’un coiffeur sur deux communique sur le web et que moins d’un établissement de coiffure sur trois dispose d’un site web contre 61% pour les artisans de manière générale.

Ce retard en matière de digitalisation se manifeste également par un manque d’utilisation des outils digitaux pour la promotion des activités et la fidélisation des clients. On notera par exemple qu’un peu plus de la moitié seulement des coiffeurs ont une page Facebook et que YouTube est très peu utilisé, alors qu’il s’agit de plateformes gratuites. Autre exemple : seuls 18% utilisent les SMS alors qu’il s’agit d’une technologie accessible. La méconnaissance et les préjugés sur la complexité ou le coût de la digitalisation sont de véritables freins, d’où l’importance du rôle de l’UNEC dans la résolution de ces problématiques.

Tenir compte du boom des start-up dédiées au secteur de la coiffure

Si la grande majorité des professionnels de la coiffure n’ont pas encore pris le virage du numérique, de nombreuses start-up ont déjà compris tout le potentiel offert par ce secteur. Des start-up telles que LeCiseau.fr ou Planity proposent ainsi de simplifier les prises de rendez-vous en ligne lorsque Wavy ou encore FlexiBeauty proposent des applis ou des logiciels complets de gestion et même des boutiques en ligne clés en main. D’autres start-up se tournent vers le développement des nouvelles technologies et l’Internet des Objets (Ido) pour intégrer des solutions connectées directement dans les salons de coiffure. Cela, dans le but d’améliorer le confort des clients ou de faciliter la gestion de la relation coiffeur-client.

Le déploiement d’un programme d’actions axé sur le numérique est d’ores et déjà prévu au second semestre 2018, d’où l’importance de ce 68ème Congrès qui doit permettre de peaufiner les mesures à prendre afin de dynamiser et moderniser le secteur de la coiffure.

Quoi qu’il en soit, ce programme d’actions devrait vraisemblablement être articulé autour de la réalisation de fiches de bonnes pratiques du digital appliqué au domaine de la coiffure ainsi qu’une proposition de formations, via l’INFC (Institut National de Formation Coiffure).  Des initiatives qui permettront aux coiffeurs de mieux appréhender les enjeux du digital dans leur quotidien et de gagner en visibilité, lorsqu’on sait que la grande majorité des clients font une comparaison des professionnels, sur Internet,  avant d’arrêter leur choix.

Orange accompagne les professionnels de la coiffure

Orange est partenaire du 68ème Congrès international de l'UNEC pour accompagner les professionnels de la coiffure dans la digitalisation de leur activité. Vous avez besoin d'aide pour créer votre site web ?Vous avez besoin de plus de visibilité sur le net ? Rendez-vous sur notre stand pour bénéficier de conseils personnalisés et pour découvrir nos offres dédiées.