Proposer aux jeunes entreprises ultramarines un outil de financement leur permettant de couvrir leurs dépenses matérielles et immatérielles (études, prospection, formation, recherche...) et les accompagner dans la gestion de leurs besoins en fonds de roulement : signée cet été par le ministère des Outre-mer et Bpifrance, une nouvelle convention de partenariat vise à améliorer le soutien apporté aux entrepreneurs implantés dans les Départements et régions d'outre-mer, dans les Collectivités d'outre-mer et en Nouvelle-Calédonie.

Un geste important en faveur des entreprises de moins de 3 ans

En pratique, cette nouvelle convention de partenariat prévoit notamment une extension du Prêt de Développement, le rendant accessible aux entreprises de moins de 3 ans, ainsi qu'une augmentation du montant maximum pouvant être accordé aux sociétés de plus de 3 ans, désormais fixé à 750 000 € (au lieu de 300 000 € auparavant).

Mais ce n'est pas tout ! En pratique, l'extension du prêt aux jeunes entreprises et la revalorisation du montant maximal pour les entreprises plus anciennes seront également complétées par d'autres mesures ayant pour ambition d'aider les entrepreneurs ultramarins à développer leur activité. Parmi elles, le déploiement d'un outil subventionnel piloté par Bpifrance visant à favoriser l'innovation, ainsi que la mise en place d'une offre spécifique en matière de mobilisation de créances.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.bpifrance.fr