"Ce sinistre est très dangereux, s'il vous plaît, évacuez les lieux si on vous le demande", a twitté le département californien pour les Forêts et la protection contre les incendies, Cal Fire.

Le feu, dénommé Camp Fire et tardif dans la saison, a d'ores et déjà détruit des dizaines d'habitations de demeures dans le comté de Butte où l'état d'urgence a été décrété. Quelque 15.000 points névralgiques sont menacés.

Alimenté par des vents violents, le sinistre s'est propagé dès l'aube à une très grande vitesse, couvrant la ville de Paradise, 26.000 habitants, d'épaisses fumées et de cendres. Des dizaines de maisons ont été détruites, ainsi qu'un hôpital et une station-service.

Un autre incendie s'est développé dans le sud de la Californie, à quelques kilomètres de l'endroit où un ancien soldat a ouvert le feu, mercredi soir, dans un bar de Thousand Oaks, au nord de Malibu, tuant douze personnes avant de se suicider.

Cet autre sinistre a réduit en fumée une quarantaine de kilomètres carrés, selon les autorités californiennes.