Des aides financières pour aider les entreprises à prendre le tournant du numérique

C’est dans cette optique que le gouvernement a mis en place une aide de 100 millions d’euros pour aider les commerçants à passer le cap du numérique, dans un contexte où seulement une TPE sur trois possède un site internet.

Cette aide permettra à tous les commerces fermés administrativement, ainsi qu’aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, de bénéficier d’un chèque numérique de 500 euros pour mettre en place des solutions de vente digitalisées (click and collect, vente en ligne…). Cette aide pour les commerçants sera disponible sur présentation de factures auprès de l’agence de services et de paiement, dès janvier 2021.

Par ailleurs, près de 60 000 entreprises en France devraient être contactées par téléphone par les chambres de commerce et d’industrie (CCI) et par les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) d’ici la fin de l’année, afin de les sensibiliser et de leur présenter leurs possibilités en termes de numérisation de leurs activités.

A noter : certaines régions dispensent également des aides régionales pour accompagner les commerçants et artisans qui souhaitent être plus présents et vendre sur internet. La région Île-de-France propose son propre Chèque numérique pour un commerce connecté.

La plateforme Clique mon Commerce

Le gouvernement a également mis en place la plateforme Clique Mon Commerce. Elle permet aux commerçants, artisans et restaurateurs de découvrir les solutions numériques labellisées par le gouvernement disponibles près de chez eux et adaptées à leurs besoins.

Il peut s’agir de : développer un site marchand, mettre en place un moyen de paiement en ligne, communiquer sur internet ou encore être référencé sur une place de marché en ligne. À utiliser comme un annuaire précis, il répertorie l’ensemble des offres disponibles et apporte des informations très utiles comme les frais d’abonnement ou les commissions imposés par les différents services.

Parmi les solutions de vente en ligne suggérées : « Ma ville, mon shopping », une plateforme de la Poste qui offre aux artisans la possibilité de créer une boutique en ligne avec des services de click and collect & livraison à leurs clients. L’abonnement est gratuit et les commissions diminuées de 50 % (4,5 % du montant des ventes contre 9 % d’ordinaire) pendant toute la durée du reconfinement.