Agnès Buzyn s'est déclarée pour un report de l'âge de départ à la retraite (lire ci-dessus). En attendant de voir s'il sera donné suite à cette idée, une étude du ministère du Travail publiée lundi permet d'éclairer l'effet des réformes votées depuis 1993 - la plupart allant dans le sens de celle évoquée par la ministre des Solidarités - sur l'emploi des seniors en toute fin de parcours professionnel. L'étude s'attache notamment à la situation des 54-69 ans sur le marché du travail en 2018. Il en ressort que c'est entre 59 et 63 ans que la part des retraités dans la population totale s'accroît le plus fortement : elle passe d'une sur dix à trois sur quatre. « A âge donné, les personnes touchant une pension de retraite sont beaucoup moins présentes sur le marché du travail que les autres », poursuit l'étude.

Dans le détail, le taux d'activité (c'est-à-dire le rapport entre le nombre d'actifs, en emploi ou au chômage, et la population correspondante) des retraités entre 60 et 65 ans est faible, compris entre 6 et 11 %. Le taux d'activité des non-retraités, lui, baisse sensiblement dans cette fourchette d'âge, mais tout en restant important (un sur deux à 65 ans, contre les trois quarts à 59 ans).

Toujours l'année dernière, parmi les plus de 55 ans qui travaillaient, près d'un demi-million - soit 10 % - ont déclaré avoir perçu une retraite ou être préretraités. Le cumul emploi-retraite concernait 7 % des 60-64 ans et 12 % des personnes en emploi de cette tranche d'âge, soit 154.000 personnes. Pour les 65-69 ans, les proportions passent à 5 % et 62 % respectivement (170.000). « De 2013 à 2018, la proportion des retraités qui travaillent entre 60 et 69 ans est restée stable, comprise chaque année entre 5 % et 6 % en France métropolitaine », ajoute l'étude du ministère du Travail.

Et au-delà de 70 ans, âge légal auquel une personne peut être mise d'office à la retraite ? Elles étaient 112.000 et les proportions vont de pair avec leur ancienneté : à peine 1 % des retraités de cette classe d'âge, mais évidemment une très large majorité (84 %) parmi toutes celles en emploi.