Le célèbre chef âgé de 58 ans, confronté à une série d'allégations depuis décembre 2017 mais jamais inculpé jusqu'ici, devrait être formellement mis en accusation pour atteinte à la pudeur et coups et blessures dans un tribunal de Boston vendredi, a précisé la porte-parole du procureur du comté de Suffolk, qui inclut Boston.

Le nom de la victime présumée ne figure pas dans l'acte d'inculpation. Mais les faits reprochés correspondent à ceux détaillés dans une assignation enregistrée au civil contre M. Batali en août par une femme du Massachusetts (nord-est) nommée Natali Tene, 28 ans, qui réclamait des dommages et intérêts d'un montant non précisé.

L'avocat de Mme Tene, Eric Baum, a confirmé qu'il s'agissait bien d'elle dans l'acte d'inculpation. 

"Natali est reconnaissante au procureur de Boston d'avoir choisi de poursuivre Mario Batali", a-t-il indiqué jeudi dans une déclaration transmise à l'AFP. Le chef "a abusé de sa célébrité" et "doit répondre au pénal et au civil de ses actes méprisables".

L'agression présumée remonte à avril 2017. Natali Tene aurait rencontré le célèbre chef alors qu'ils dînaient séparément dans le même restaurant, le "Towne Stove and Spirits", situé non loin du restaurant "Eataly" qui appartenait alors à M. Batali.

Voyant que la jeune femme essayait de prendre une photo de lui, M. Batali lui aurait proposé de le rejoindre pour faire un "selfie". Une fois à ses côtés, il en aurait profité pour la forcer à l'embrasser et la tripoter.

L'avocat de M. Batali, cité par CNN, a indiqué que le chef démentait ces accusations et entendait les "combattre vigoureusement".

Les premières accusations contre Mario Batali ont été publiées par le site spécialisé Eater en décembre 2017, en plein mouvement  . Le Washington Post avait ensuite fait état d'autres témoignages accablants, suivi par le magazine télévisé "60 Minutes".

Début janvier, la police new-yorkaise a indiqué avoir classé sans suite trois plaintes, deux portant sur des faits prescrits et la troisième parce que l'enquête n'avait pas été concluante.

Né à Seattle, d'origine italienne, Mario Batali était l'une des personnes les plus populaires de la gastronomie aux Etats-Unis, grâce à son émission télévisée "The Chew" sur ABC et à sa personnalité de bon vivant.

Après les premières accusations, l'émission a été arrêtée et il a dû se désengager du groupe de restaurants constitué avec la famille Bastianich et de la chaîne d'épicerie fine Eataly USA.