Les forces de l'ordre de Doral et de Miami-Dade sont intervenues après le signalement de coups de feu au club de golf Trump National Doral tôt vendredi.

Juan Carlos Bermudez, le maire de Doral, a fait savoir qu'aucun employé ni client de l'établissement n'avait été blessé.

Cette "personne est entrée, a retiré un drapeau d'un mât à l'arrière du complexe, l'a amené dans le hall d'accueil de l'hôtel et en a enveloppé le comptoir (de la réception, NDLR) et a commencé à crier des slogans anti-Trump", a indiqué Juan Perez, directeur de la police de Miami-Dade, lors d'une conférence de presse.

Il a précisé que le tireur, un habitant de Doral âgé de 42 ans, avait déchargé plusieurs coups avec son arme à feu orientée vers le plafond, ce qui a entraîné les appels aux services d'urgence. Selon lui, les autorités pensent que l'homme "tentait de prendre nos policiers dans une sorte d'embuscade".

Les policiers ont ouvert le feu sur le tireur "qui a subi plusieurs blessures aux jambes", a précisé M. Perez, ajoutant que l'homme était "dans un état stable dans un hôpital proche".

Un policier s'est cassé le bras en chutant lors de l'intervention, a-t-il relevé.

Eric Trump, l'un des fils du milliardaire et vice-président de la Trump Organization, a adressé via Twitter un "énorme merci aux incroyables hommes et femmes" des deux départements de police étant intervenus. "Nous vous sommes très reconnaissants".