La loi relative à la croissance et la transformation des entreprises (dite loi « Pacte ») adopte diverses mesures afin de développer l'épargne salariale, surtout dans les petites entreprises.

Un accès pour les partenaires pacsés des chefs d'entreprise

Dans les entreprises dont l'effectif habituel est compris entre un et 250 salariés, la participation, l'intéressement et les plans d'épargne salariale (plan d'épargne entreprise, plan d'épargne interentreprises, plan d'épargne pour la retraite collectif) sont accessibles aux chefs d'entreprise ainsi qu'à leur conjoint collaborateur ou associé.

Désormais, le bénéfice de ces dispositifs n'est plus limité au conjoint marié. Il est également ouvert au partenaire lié par un pacte civil de solidarité dès lors qu'il a le statut de conjoint collaborateur ou associé du chef d'entreprise.

Une négociation au niveau des branches

Les entreprises de moins de 50 salariés pourront bientôt avoir accès à des régimes d'épargne salariale « prêts à l'emploi ». En effet, les branches professionnelles ont l'obligation, d'ici le 31 décembre 2020, de conclure une négociation afin de mettre en place un régime d'intéressement, un régime de participation, un plan d'épargne interentreprises ou un plan d'épargne pour la retraite collectif adapté aux spécificités de ces entreprises. Sachant que l'application de ce régime par l'entreprise sera facultative.

Loi n° 2019-486 du 22 mai 2019, JO du 23