Si les femmes restent toujours en retrait par rapport à leurs homologues masculins lorsqu'il s'agit de créer leur entreprise, ce sont néanmoins elles qui s'imposent, dans les faits, comme étant les meilleures gestionnaires. C'est le paradoxe soulevé par l'édition 2019 du baromètre Manageo sur la parité dans la direction des TPE françaises.

Les entrepreneures sont moins nombreuses, mais leurs projets plus durables

Dans le détail, l'étude révèle notamment que seulement 32,3 % des TPE tricolores sont aujourd'hui encadrées par une dirigeante. Un déséquilibre important qui, sans surprise, se reflète également au niveau des créations d'entreprises. En effet, au cours de l'année 2019, seulement 34,4 % des TPE ont été créées par des femmes : un pourcentage assez faible, qui s'inscrit, par ailleurs, dans une tendance à la baisse, et ce pour la deuxième année consécutive.

Pourtant, lorsque les femmes osent se lancer dans l'entrepreneuriat, force est de constater qu'elles le font de manière plus durable que les hommes. En 2019, 54,3 % des TPE dirigées par une femme présentaient, en effet, un risque faible ou très faible d'être en défaillance, contre 50 % des structures dirigées par un entrepreneur masculin.

Pour en savoir plus et consulter des chiffres complémentaires, rendez-vous sur : www.manageo.fr