Depuis le 1er avril 2018, l'employeur qui recrute un demandeur d'emploi résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville peut, dans le cadre du dispositif des emplois francs, bénéficier d'une aide financière pouvant atteindre 15 000 € sur 3 ans.

Jusqu'alors, environ 200 quartiers situés dans les départements du Nord, du Maine-et-Loire, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône ainsi qu'en Île-de-France (Seine-et-Marne, Essonne, Seine-Saint-Denis et Val-d'Oise) ouvraient droit à cette aide.

Depuis le 28 mars dernier, sont concernés plus de 730 quartiers prioritaires de la ville situés dans les départements des Ardennes, de l'Aisne, de l'Oise, de la Somme, du Nord, du Pas-de-Calais, de la Seine-et-Marne, des Yvelines, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val-d'Oise, de la Haute-Garonne, du Maine-et-Loire, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône ainsi qu'à Paris, en Guadeloupe, en Martinique, à Mayotte, en Guyane et à La Réunion.

Précisons que l'employeur doit déposer sa demande d'aide auprès de Pôle emploi dans les 2 mois suivant la date de signature du contrat de travail.

Arrêté du 22 mars 2019, JO du 27