Suivre tous ses flux de marchandises sur la planète depuis leur sourcing lointain jusqu'à l'entrepôt de destination. C'est ce que permet la plate-forme numérique de gestion de la supply chain d'Amber Road, éditeur de logiciels spécialisés dans les solutions de gestion du commerce international.

« Notre outil, accessible en mode SaaS, couvre la chaîne d'approvisionnement, depuis les fournisseurs jusqu'à l'entrepôt de distribution finale », résume Jean-Christophe Didier, directeur commercial France et Europe du Sud d'Amber Road. La plate-forme s'adresse aux industriels et aux enseignes de distribution de marques textiles, d'ameublement... Elle permet notamment aux industriels de suivre leurs flux amont de pièces détachées qui approvisionnent leurs usines, leurs flux intersites ou ceux partant des usines vers leur zone de distribution. « Notre solution permet d'abord de gérer la relation avec les fournisseurs lointains. Elle restitue une traçabilité des commandes passées, des bons de livraison, des factures », indique Jean-Christophe Didier.

Echanger les informations

Collaborative, la plate-forme donne surtout aux industriels ou aux distributeurs la possibilité de piloter leurs flux de marchandises en leur permettant d'échanger automatiquement des informations avec leurs fournisseurs et leurs commissionnaires de transport international. Grâce à l'Internet des objets (IoT), la plate-forme, qui reçoit régulièrement les informations de capteurs intelligents placés sur les conteneurs, permet de suivre le déroulement du transport maritime et de connaître ses aléas (perte ou retard d'un conteneur). La plate-forme déclenche automatiquement une alerte en cas de problème et réactualise l'estimation d'arrivée des conteneurs.

« Notre solution logicielle travaille à un niveau plus fin. Elle a la capacité de suivre chaque commande à l'intérieur de chaque conteneur lorsqu'il s'agit de conteneurs groupés multi-clients », révèle Jean-Christophe Didier. De même, la plate-forme logicielle GT Nexus rachetée par Infor, éditeur de solutions logicielles d'entreprise, est capable de donner une visibilité totale en temps réel des flux de marchandises à travers le monde. « Elle agit comme un véritable centre de contrôle des flux internationaux de bout en bout », souligne Guy Courtin, vice-président industrie et solution d'Infor.

Accessible en mode SaaS, l'outil restitue des tableaux de bord ou de reporting qui permettent de situer précisément les conteneurs maritimes, la nature de leur contenu et leur destination. Collaboratif, il réunit tous les acteurs de la suppy chain, fournisseurs et prestataires de transport à travers laquelle ils communiquent entre eux. En cas de problème, l'outil déclenche des alertes et suggère des actions correctives. « Pour parvenir à un tel degré de visibilité du déroulement du transport, la plate-forme se base sur des données historiques des flux de marchandises concernés. Elle tire aussi des informations d'autres systèmes comme des données GPS ou des informations de capteurs IoT placés sur les conteneurs », explique Guy Courtin.

Tracer les marchandises

Au plan national ou européen, des éditeurs de logiciels proposent également des solutions numériques de traçabilité des flux de marchandises. En combinant l'Internet des objets à l'aide de capteurs intelligents placés sur les wagons, et l'intelligence artificielle, la plate-forme numérique d'Everysens permet également aux industriels de suivre en temps réel leurs flux ferroviaires européens de marchandises et de prédire leur temps d'arrivée.

« Connectée aux systèmes de gestion et de planification du transport (TMS) des expéditeurs, dont elle récupère les données, notre solution compare ces données planifiées avec les informations réelles envoyées par les capteurs IoT, pour en restituer une prévision des flux », assure Youness Lemrabet, son président. L'éditeur Shippeo fait de même sur le transport routier national de marchandises.

Sa plate-forme récupère, agrège et consolide les données des systèmes d'information des divers acteurs de la supply chain, tels que les TMS, l'informatique embarquée à bord des camions, les systèmes de gestion des quais de chargement ou de déchargement et même les données métiers comme le temps de repos des conducteurs. « A partir de toutes ces informations, notre outil calcule et indique au destinataire, sous la forme d'alertes e-mail ou de SMS, l'heure estimée d'arrivée des marchandises grâce à un logiciel de machine learning qui apprend des trajets précédents », expose Lucien Besse, directeur général de Shippeo.