L’application StopCovid, développée et plébiscitée par le gouvernement français permet d’informer ses utilisateurs s’ils se sont trouvés à proximité immédiate d’une personne testée positive au Covid-19 pendant plus de 15 minutes. Décryptage des principales questions et rumeurs que soulève ce dispositif.

Comment fonctionne l’application ?

L’application StopCovid fonctionne via la technologie Bluetooth , qui permet à deux smartphones de communiquer entre eux lorsqu’ils se trouvent à proximité. Ainsi, lorsque deux personnes ayant installé l’application se croisent, leurs smartphones se détectent mutuellement.

Si un individu qui a téléchargé l’application se trouve par la suite contrôlé positif au virus, une notification est immédiatement envoyée à toutes les personnes qui se sont trouvées à proximité pendant plus de 15 minutes pour leur proposer de se faire dépister.

Comment installer StopCovid sur mon téléphone ?

L’application est disponible sur l’Apple Store pour les possesseurs d’un iPhone et sur le Google Play Store pour les utilisateurs d’Android. Elle est gratuite et se télécharge comme n’importe quelle autre application mobile, en quelques secondes.

Afin de pouvoir l’utiliser, il faudra donner votre consentement pour l’utilisation de vos données et il faudra activer votre Bluetooth en permanence. Notez que cela peut avoir pour conséquence de vider plus rapidement la batterie de votre téléphone , d’environ 10 % d’après le gouvernement.

Pour l’instant, ce dispositif n’est pas disponible pour les individus non équipés de smartphone, soit 2 Français sur 10. Le gouvernement travaille à une solution d’objet connecté (bracelet…) qui pourrait être disponible d’ici quelques semaines.

Qu’en est-il des données personnelles en ce qui concerne l’application StopCovid ?

L’application respecte l’anonymat et personne, pas même l’Etat, n’a accès à une liste d’individus diagnostiqués positifs. Le carnet d’adresse des utilisateurs est aussi protégé.

L’application sauvegarde uniquement un identifiant crypté et les notifications envoyées en cas de risque de contact ne précisant ni l’identité du malade, ni le lieu ou la date du contact concerné.

Les identifiants cryptés qui sont échangés via Bluetooth sont temporairement stockés pendant 14 jours sur le smartphone des utilisateurs et sur un serveur centralisé. Passé ce délai, qui correspond à la durée maximale possible d’incubation du virus, ils sont effacés, le traçage n’est plus possible.

StopCovid utilise-t-il les données GPS ?

Contrairement à de nombreuses rumeurs, StopCovid n’accède pas au signal GPS du téléphone et ne permet donc pas de géolocaliser son utilisateur, contrairement à de nombreuses applications déployées dans les pays d’Asie.

Sans utiliser la géolocalisation, l’application repose donc uniquement sur la technologie Bluetooth. Celle-ci possède des avantages, comme le fait de pouvoir fonctionner dans les endroits où le signal GPS passe mal, comme le métro, mais aussi des inconvénients : il faut être extrêmement proche d’un individu pour capter sa connexion Bluetooth, plus sensible que la géolocalisation.

Peut-on m’obliger à installer StopCovid ?

L’installation de l’application repose sur le principe du volontariat. Même si le gouvernement recommande vivement son utilisation, personne, y compris un employeur, ne peut forcer à l’utiliser. De la même façon, aucune installation ne peut être effectuée de façon automatique sur votre téléphone.  Vous pouvez à tout moment désinstaller l’application StopCovid et demander la suppression de vos données.

Pour en savoir plus sur l’application StopCovid, rendez-vous sur le site du gouvernement . Si l’application StopCovid est un outil utile pour se protéger contre le coronavirus, il ne remplace en rien les gestes barrières à adopter pour lutter contre la pandémie du Covid-19. En cas de symptômes, n’attendez pas non plus de recevoir une possible notification pour vous isoler et contacter votre médecin ou le 0800 130 000 pour réaliser un test au Covid-19.