Mercredi, un mineur a été arrêté  par les enquêteurs. Jeudi en milieu de journée, un autre individu était interpellé, précise le parquet de Lyon.

"Les investigations se poursuivent pour déterminer l'exacte implication de chacun des protagonistes dans cette affaire", ajoute-t-il.

Une troisième personne, arrêtée au volant d'une voiture peu après les faits a quant à elle été libérée lundi après avoir été mise hors de cause par les enquêteurs, a précisé le parquet à l'AFP.

Franck Labois, policier de 45 ans affecté au Groupe d'appui opérationnel (GAO) à la Sûreté départementale du Rhône, a succombé lundi après-midi à ses blessures.

Le fonctionnaire de police avait été volontairement fauché par le conducteur d'un fourgon au cours d'une intervention à Bron visant à interpeller des individus suspectés d'être impliqués dans une affaire de vols aggravés en bande organisée. 

Le fourgon a par la suite été retrouvé vide à Villeurbanne.

Une information judiciaire pour "homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique et vol suivi de violences ayant entraîné la mort" a été ouverte lundi. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lyon.

Un hommage national au policier décédé est prévu vendredi à Lyon en présence du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.