La situation difficile "exige une action de l'Etat par une politique budgétaire ambitieuse pour l'année 2020 (...) Ce programme, que nous présentons aujourd'hui, prévoit des moyens à hauteur de 5,5 milliards de dollars", a déclaré le ministre, le jour où la Banque centrale a annoncé un effondrement de l'activité economique chilienne de 3,4% en raison de la crise, la pire baisse en dix ans.

Le plan de soutien prévoit une augmentation des dépenses publiques en 2020 de quelque 3 milliards de dollars, une aide financière de 1,9 milliard de dollars aux PME et 525 millions de dollars d'aides diverses, comme la reconstruction du métro de Santiago, très endommagé depuis le début de la crise, qui a éclaté le 18 octobre.

Le plan devrait "générer 100.000 emplois nouveaux l'an prochain", a souligné M. Briones, dans un message depuis le siège du gouvernement.

Le mouvement de contestation sociale au Chili a fait 23 morts, dont cinq après l'intervention des forces de l'ordre, et plus de 2.000 blessés. Après une mobilisation historique le 25 novembre, qui avait réuni 1,2 million de personnes, des manifestations plus ou moins suivies se poursuivent pour réclamer plus de justice sociale.