Covid-19 : des mesures de soutien spécifiques pour les start-ups en France

Pour aider les start-up françaises à surmonter la crise sanitaire et économique du Covid-19, le gouvernement a lancé un plan d’urgence dédié, en complément des mesures précédemment annoncées.
Répondre aux problématiques des entreprises particulières que sont les start-up face au contexte de crise sanitaire actuel en France : c’est l’objectif d’un plan d’urgence spécifique. Mis en place par le secrétariat d’État chargé du numérique, le secrétariat général pour l’Investissement et Bpifrance, ce dispositif exceptionnel de 4 milliards d’euros comprend plusieurs mesures économiques pour les start-up.

Assurer la pérennité des activités des start-up innovantes dans un contexte de crise lié au Coronavirus

Dans le détail, ce plan d’urgence gouvernemental comprend entre autre :

  • une enveloppe de 80 millions d’euros, financée grâce au Programme d’investissements d’avenir (PIA) et gérée par Bpifrance, pouvant soutenir les start-up étant dans l’incapacité de boucler leur prochaine levée de fonds du fait de la crise économique ;
  • des prêts de trésorerie garantis par l’État d’un montant global de près de 2 milliards d’euros, avec des conditions spécifiques pour les start-up, pouvant représenter jusqu’à deux fois la masse salariale 2019 (ou, si celui-ci est plus élevé, 25 % du chiffre d’affaires annuel) ;
  • le remboursement accéléré des crédits d’impôts restituables en 2020 (dont notamment le crédit impôt recherche 2019) et des crédits de TVA, celui-ci pouvant être demandé dès maintenant auprès de la DGFiP (Direction générale des Finances publiques) et des services des impôts des entreprises ;
  • le versement anticipé des aides à l’innovation attribuées dans le cadre du PIA (Programme d’investissements d’avenir), déjà attribuées mais pas encore distribuées, représentant un montant total estimé à 250 millions d’euros.

Un dispositif complémentaire

Ce dispositif spécifique vise à compléter les mesures globales de soutien aux entreprises, déjà annoncées par le gouvernement, dont les start-up peuvent également bénéficier. Parmi les autres mesures mises en place par l’Etat pour les entreprises, on peut citer le fonds de solidarité pour les TPE, le recours au chômage partiel ou le report de paiement des impôts.
L’État s’est, par ailleurs, engagé à maintenir, à travers Bpifrance, son soutien aux entreprises innovantes avec près d’1,3 milliard d’euros d’aides à l’innovation (subventions, avances remboursables, prêts…) prévues pour 2020.
Pour en savoir plus sur les mesures spécifiques mises en place par le gouvernement pour aider les start-up touchées par la crise du Covid-19, rendez-vous sur le site du Ministère de l’économie.