Depuis l'affaire Kanavape, et l'avis rendu par la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) fin novembre 2020, la vente et la production cannabidiol (CBD) en France est entre deux eaux. La vente est tolérée, la production toujours interdite, mais la législation devrait évoluer assez vite. Le CBD est une substance non psychotrope issu du cannabis (chanvre). Ayant d'après ses promoteurs des effets relaxants, le CBD se retrouve dans quantiété de produits.

Botaneo : des additifs pour détendre chiens et chats

L'idée vient des Etats-Unis, plus avancés sur le sujet du CBD et de la légalisation du cannabis en général. « On entendait parler de sociétés qui faisaient jusqu'à 200.000 euros de chiffre d'affaires mensuel en vendant du CBD pour animaux ! raconte Daniel Thomas, cofondateur de Botaneo. On s'est dit qu'il y avait forcément un filon à creuser en Europe ! » Avec Pascaline Le-Gal, son associée, ils fondent, en décembre 2020, une société à Budapest, en Hongrie, pays où la transformation du chanvre en CBD est légale, contrairement à la France.

Botaneo propose des baumes, friandises et sprays au CBD pour animaux domestiques. Le spray, aromatisé au poulet, peut s'appliquer sur les croquettes des chiens et des chats, ou directement dans la gueule. Ces produits sont censés apaiser, équilibrer le métabolisme et améliorer l'appétit de nos matous, toutous et autres minous. Concrètement, les seules différences entre les huiles au CBD « pour humains » et les produits vendus par Botaneo sont leur goût et le dosage. « Nous avons choisi de fabriquer des produits faiblement dosés en CBD, afin de mieux calibrer les doses en fonction du poids de l'animal. Il est évident qu'il existe de plus grandes différences de métabolisme entre un chihuahua et un dogue de Bordeaux qu'entre deux humains. » sourit Daniel Thomas.

Botaneo a donc mis au point un algorithme pour calculer le dosage optimal convenant à chaque animal. Gratuit, il nécessite d'enregistrer l'adresse e-mail des potentiels clients, à des fins marketing. « Nous avons dû mettre cela en place car il est très compliqué de marketer des produits à base de CBD, notamment sur les réseaux sociaux car ces derniers refusent toute publicité se rapportant de près ou de loin au cannabis, pour ne pas s'exposer, déplore l'entrepreneur. Notre stratégie marketing ne repose donc que sur l'e-mailing et le blog que Pascaline tient sur notre site. » Bien que le site ne soit qu'en français, la société assure avoir des clients déjà un peu partout en Europe, principalement en B to B.

Côté production, Botaneo assure le mélange des différents composants sourcés auprès de fournisseurs. La société cherche à lever des fonds pour financer l'internalisation de la fabrication des friandises.

Burdi W : du vin de Bordeaux aux propriétés augmentées

Raphaël de Pablo et Pierre Morel l'ont bien compris... Le CBD est un argument marketing. Créée en novembre 2019 à Bruges (Gironde), leur société La Ferme Médicale cultive du chanvre, qui est ensuite transformé en Allemagne, avant de revenir en France sous forme d'huiles alimentaires « bien-être » biologiques. Depuis janvier 2021, ces huiles sont distribuées en parapharmacies. « Quand on a lancé notre produit en 2020, notre huile au CBD était une parmi tant d'autres qui fleurissaient à ce moment-là. On a eu du mal à se faire connaître », reconnaît Raphaël de Pablo.

L'entrepreneur fera parler de lui avec du vin au CBD. Ce type de produit existe déjà en Californie, mais son association à la renommée des vins de Bordeaux va faire son succès. Raphaël de Pablo va s'associer avec un vignoble bordelais pour lancer en février 2020 Burdi W, la première cuvée de Bordeaux au CBD, vendue 35 euros la bouteille. Une campagne de crowdfunding est initiée sur KissKissBankBank qui récolte 84.765 euros, pour un objectif initial de 3.500 euros. Burdi W sert de produit d'appel pour La Ferme Médicale dont l'activité principale reste les huiles alimentaires.

Chilled : l'eau frétillante en canette

De l'eau de source pétillante autrichienne, de l'arôme d'hibiscus blanc sénégalais et du CBD Suisse. Voilà ce que contiennent les canettes Chilled. « Ca paraît simple, mais il est très compliqué de donné une consistance à l'eau sans sucre ni alcool », vante David Migueres qui a fondé Chilled à Paris, en mars 2020, avec son associé Martin Gunther. Consommateurs de CBD eux-mêmes, et voyant les foules s'amasser devant les premiers CBD-Shops, ils décident de créer leur propre business.

Les deux entrepreneurs viennent du secteur des spiritueux. David Migueres est le cofondateur de Mezcal Brothers qui distribue du mezcal ; Martin Gunther a cofondé Kol (livraison de produits apéritifs), aujourd'hui vendue. Leur réseau devait leur être utile pour distribuer Chilled dans les cafés et restaurants, leur première cible à l'origine. Mais la pandémie et la fermeture bars les forcent à revoir leur stratégie. Ils créent un site de vente directe, et font appel aux influenceurs. Car comme pour Botaneo, il leur est impossible de faire de la publicité sur les réseaux. « Heureusement, on cochait plusieurs cases qui intéressaient les influenceurs : CBD, sans alcool, sans sucre... De gros comptes Instagram nous ont même directement contactés ! », se réjouit David Migueres.

La société, financée à hauteur de 15.000 euros à la création, a réalisé 250.000 euros de chiffres d'affaires l'an dernier. Pour 2021, elle prévoit de réaliser 1,5 million d'euros de chiffre d'affaires. Chilled est pour l'instant seulement vendue en France et au Portugal, mais un lancement est déjà programmé en Suisse, au Royaume-Uni et dans toute l'Europe. Autre perspective de développement : les entrepreneurs souhaitent produire eux-mêmes leur chanvre et le transformer en CBD, quand la loi française aura évolué. Pour l'instant, la fabrication et la mise en canette sont réalisées en Autriche.