Changement de lieux, mais pas de vocation pour les robots de télé présence de la Région Auvergne Rhône-Alpes. D'ordinaire ils permettent aux adolescents hospitalisés de suivre les cours depuis leur chambre d'hôpital.

Depuis le 15 mars, ces robots ont quitté les lycées pour les EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). Pour l'heure, une vingtaine est en place dans des établissements des départements du Rhône, de l'Ain, de la Drôme, de la Savoie, de l'Allier et dans la Métropole de Lyon. La Région en dispose au total de 60 et tous seront progressivement mis à disposition d'autres structures accueillant des personnes âgées.

Ces petits personnages virtuels mis au point par Awabot ont vocation à permettre aux résidents confinés de communiquer avec leurs proches. Muni d'une caméra, le robot est piloté à distance via un ordinateur par ceux qui souhaitent maintenir le lien avec les personnes âgées. Ces dernières peuvent ainsi non seulement parler avec leur famille, mais surtout les voir. « Pour notre établissement qui n'est pas équipé en wifi, ce robot qui fonctionne avec la 4G est une véritable opportunité », témoigne Elodie Léger, responsable du Centre Intercommunal d'Actions Social du canton des Echelles en Savoie qui compte 64 résidents.

Un animateur se charge d'accompagner les personnes âgées pour les familiariser avec ce visiteur atypique. « Alors que les visites sont arrêtées, la plupart des animations aussi, le robot a permis de ramener de la vie dans l'établissement. Les résidents sont fascinés. Cela leur fait beaucoup de bien et aux soignants également », conclut Elodie Léger.

Collaboration Région Départements

Le déploiement des robots s'organise en lien avec les Conseils Départementaux qui gèrent les EHPAD. Les services des Départements sont notamment chargés de faire le lien avec le Conseil Régional et de s'assurer que les EHPAD volontaires pour accueillir un robot sont suffisamment dotés en équipements de connexion pour pouvoir pleinement exploiter leurs ressources.

Dans le Rhône, premier département à avoir organisé l'installation de ces machines, 6 robots sont en place dans 5 structures d'accueil de personnes âgées. « Le choix a été fait de préflécher les structures implantées sur des secteurs géographiquement éloignés, en difficultés de personnels, ou membres d'associations gestionnaires regroupant plusieurs EHPAD de façon à permettre éventuellement une mutualisation », précise Christophe Guilloteau, Président du Département du Rhône.

La prise en main des robots est accompagnée par le prestataire lors de la mise à disposition au sein de l'EHPAD. Le fonctionnement, relativement simple, permet ensuite au personnel de prendre le relais pour gérer l'utilisation en autonomie. Et ainsi de ne pas rompre le lien social pour les aînés.