Vous avez décidé de vous lancer dans la création de votre propre entreprise ? Commencez dans les meilleures conditions en réduisant au mieux les coûts de lancement de votre nouvelle activité. Maîtrisez votre budget de démarrage – notamment si vous n’avez pas de gros moyens – pour optimiser vos investissements et disposer d’une trésorerie plus confortable grâce aux nombreuses solutions existantes qui vont vous aider à faire des économies lors de la création de votre entreprise et réduire vos dépenses. Il est aussi important de bien étudier les nombreuses aides et offres commerciales qui sont dédiées spécifiquement aux créateurs d’entreprise.

Recourir aux services d’un expert-comptable

Faire appel à un expert-comptable dès la phase de création de votre entreprise permet de bénéficier de précieux conseils en matière d’optimisation fiscale et de pilotage budgétaire. En plus de consolider votre business plan, l’expert-comptable vous accompagne pour éviter d’engager des dépenses inutiles durant la phase de lancement de vos activités. Grâce à son expertise, il est en mesure d’étudier les solutions de financement les plus intéressantes suivant votre profil, en plus d’identifier les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.

Bénéficier des différentes subventions publiques et/ou aides privées

Autres moyens de réduire vos coûts de démarrage : les nombreux dispositifs financiers qui ont été mis en place pour les créateurs d’entreprise afin de les soutenir dans leur initiative. L’ACCRE, Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise, par exemple, permet aux demandeurs d’emplois qui souhaitent se lancer dans une entreprise d’être totalement ou partiellement exonérés de charges sociales durant les 12 premiers mois d’activité. Pour en bénéficier, votre revenu annuel doit être inférieur au PASS, le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (39 732 € en 2018) et cette exonération peut être totale si celui-ci est inférieur à ¾ du PASS.

Si votre demande d’ACCRE est validée, vous avez la possibilité de financer la création de votre entreprise grâce à l’ARCE, Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise. Ce dispositif vous permet de toucher 45% du reliquat de vos droits à l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) qui seront versés en deux temps : la moitié dès son acceptation et l’autre six mois après, à condition d’être toujours en activité. Attention, l’attribution de l’ARCE, gérée par la Chambre de l’Industrie et du Commerce, n’est pas automatique, vous devez en faire la demande en même temps que l’ACCRE auprès de Pôle Emploi. Notez que les 55% restants de vos allocations sont conservées par Pôle Emploi en cas de cessation d’activité et de retour au chômage.

Renseignez-vous également auprès des collectivités locales ou régionales qui proposent parfois des prêts bonifiés. Vous souhaitez prendre un crédit bancaire, mais vous n’avez pas les garanties nécessaires ? BPI France propose différentes solutions de cautionnement et de garanties. Du côté des aides privées, des microcrédits et même des prêts à taux zéro sont accordés par certains réseaux d’entreprises ou des associations comme l’ADIE, Association pour le Droit à l’Initiative Economique, pour éventuellement constituer votre stock de marchandises, votre fonds de roulement de départ ou pour acheter du matériel.

Profiter des alternatives et des offres commerciales

Voici d’autres astuces pour réduire vos coûts de démarrage. Profitez des réseaux sociaux pour promouvoir vos produits et services, dans un premier temps, qui seront forcément moins coûteux que les grands médias. Et pourquoi ne pas opter pour les banques en ligne qui sont généralement moins cher que les banques traditionnelles ? Pensez également à optimiser vos frais de télécommunication. Orange propose, par exemple, d’accompagner les entrepreneurs dans leur projet de création d’entreprise en leur faisant bénéficier d’une réduction non négligeable de 30% durant 12 mois sur diverses offres mobiles et Internet professionnels. Ces offres spécifiques et avantageuses sont destinées aux créateurs et autoentrepreneurs.

Pour terminer, n’hésitez pas à négocier des facilités de paiement auprès de vos fournisseurs en demandant un délai de paiement pour vos premières commandes afin d’éviter d’avoir une trop grande pression sur votre trésorerie dès le début.

Découvrez les partenaires d'Orange pour vous aider dans la création de votre entreprise.