Avec une économie numérique qui prend toujours plus de place dans nos sociétés, il semble évident que le Big Data n’a pas fini de croître de manière exponentielle. Les offres d’emploi concernant les métiers liés au traitement de ces données connaissent ainsi un essor considérable.

Des « big débouchés » dans le secteur du Big Data

Data Scientists, Data Engineer, Data Managers, Data Consultants et autres Big Data Analystes ont la côte sur le marché de l’emploi, d’autant plus que si le secteur recrute, les candidats ne sont pas si nombreux que cela. Il faut savoir que ces métiers du digital étaient méconnus il y a quelques années encore. D’ailleurs, les formations initiales auprès des établissements d’enseignement supérieur (HEC, ParisTech,…) ne sont apparues que très tardivement pour alimenter le vivier de nouvelles recrues. Les spécialistes des mégadonnées sont rapidement devenus des profils rares et recherchés. il faut aussi tenir compte de la fuite des cerveaux européens vers les États-Unis où les salaires sont globalement plus élevés sur ce type de profil. Côté chiffre, on peut notamment parler du Plan Big Data – dans le cadre de l’initiative Nouvelle France Industrielle – qui table sur 137.000 nouveaux emplois entre 2014 et 2020 pour que la France ne rate pas ce tournant dans l’industrie numérique.

Le Big Data comme levier de développement pour toutes les entreprises

Contrairement à ce que l’on peut penser, le Big Data n’est pas l’apanage des seules entreprises du secteur numérique, du e-commerce et autres organisations financières comme les banques ou les assurances. Toutes les entreprises ont besoin d’être compétitives et sont de ce fait concernées, qu’elles proposent des services ou qu’elles soient dans le secteur industriel (transport, énergie, médical…). Les dirigeants se doivent désormais de s’appuyer sur un système d’informations efficace avant toute prise de décision. Une exploitation pertinente des données permet d’anticiper les besoins du marché pour gagner en réactivité. Le Big Data s’impose ainsi de plus en plus comme un outil analytique incontournable pour pouvoir proposer des solutions mieux adaptées aussi bien aux attentes des clients qu’aux problématiques managériales. D’ailleurs, au-delà des compétences techniques alliant les mathématiques, les statistiques et l’informatique, les métiers du Big Data demandent des compétences marketing pour permettre de traduire correctement les données en informations que les managers pourront exploiter.

Une masse de données qui ne cesse d’augmenter !

Le secteur du big data devrait recruter fortement ces prochaines années ! Il n’est pas étonnant que les métiers y afférant séduisent de plus en plus d’étudiants. L’avenir est véritablement dans les données que beaucoup d’experts considèrent déjà comme l’or noir du 21ème siècle. En effet, selon Intel, il y aura plus de 200 milliards d’appareils connectés en circulation d’ici 2020. Quant au McKinsey Global Institute, une étude montre que le volume de données mondiales double tous les 3 ans. IBM évoque même d’une explosion de la data en sachant que près de 90% des données mondiales n’existent que depuis deux ans. L’utilisation prolifique des objets connectés, la démocratisation du Cloud au quotidien ainsi que l’implémentation de ces informations avec l’IA vont ainsi venir alimenter davantage le Big Data, laissant tout naturellement présager une demande croissante en main d’œuvre spécialisée dans ce domaine.