Les ventes de véhicules neufs ont augmenté de 87,3% par rapport au mois exceptionnellement bas de mars 2020, cisaillé par les premières mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19, a indiqué l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) dans un communiqué. 

Avec 1.062.446 véhicules vendus, le marché reste loin des records de 2017-2018 mais retrouve ses ventes des années de crise 2013-2014.

Sur les trois premiers mois de l'année, les marchés italien et français se sont fortement repris (+28,7% et +21,1%), tandis que l'Allemagne et l'Espagnes sont restées en baisse (-6,4% et -14,9%).

Le groupe Volkswagen reste le premier constructeur européen avec plus de 650.000 ventes sur les trois premiers mois de l'année (-1,4%), talonné par le nouveau groupe Stellantis (Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler) qui regagne des parts de marché (605.000 ventes), poussé notamment par les bons scores de Peugeot.

Renault reste en baisse avec 244.908 véhicules vendus, devant Hyundai-Kia, BMW-Mini et Toyota, tous en hausse.