Bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat ! À compter du 1er octobre 2018, la cotisation salariale d’assurance chômage sera entièrement supprimée.

C’est un nouvel allègement des cotisations salariales qui se prépare. Depuis le 1er janvier 2018, la cotisation d’assurance chômage prélevée sur les salaires se compose de deux parts :

•    une première, à la charge de l’employeur, au taux de 4,05 % (4,55 % pour les contrats d’usage d’une durée égale ou inférieure à 3 mois) ;
•    une seconde, due par les salariés, actuellement au taux de 0,95 % (suite à une baisse de 1,45 point en janvier 2018).

Bonne nouvelle pour les salariés : à compter du 1er octobre 2018, la part salariale de cette cotisation sera entièrement supprimée. Quant à la part supportée par l’employeur, elle subsistera aux mêmes taux.

Compenser la hausse de la CSG

Pour rappel, au 1er janvier 2018, le taux de la part salariale de la cotisation d’assurance chômage était passée de 2,40 % à 0,95 %, tandis que la part salariale de la cotisation d’assurance maladie avait été entièrement supprimée. L’objectif de ces deux mesures ? Compenser l’augmentation de 1,7 point du taux de la CSG survenue à cette même date.