Votre métier est une passion ? Partagez-la ! Portes ouvertes, ateliers d’initiation : les bonnes pratiques pour accueillir des visiteurs, faire connaître votre art et générer de nouveaux revenus.

Sécurisez votre atelier : ne négligez rien

Quelles sont les règles de sécurité à respecter ?

Première obligation, conjoncturelle : il vous faut respecter les règles sanitaires Covid en vigueur dans votre région. Ensuite, tout établissement recevant du public (ERP) est soumis à des obligations de sécurité et de lutte contre l’incendie. Peu importe que l’accès soit payant ou gratuit, libre, restreint ou sur invitation. Les ERP sont classés en types et catégories, qui définissent les exigences réglementaires à respecter.

Vous faut-il une assurance ?

En qualité d’artisan d’art, vous n’êtes pas obligé d’assurer votre responsabilité. Mais on vous conseille la prudence, a fortiori si vous recevez des visiteurs. Le minimum syndical est une assurance responsabilité civile professionnelle, qui permet de couvrir les dommages causés aux tiers dans l’exercice de votre activité. On peut l’assortir d’une assurance biens, qui couvre le contenu de l’atelier. Une multirisque pro couvrira l’atelier et les biens selon les garanties.


Communiquez et faites marcher votre réseau  

Rapprochez-vous des structures, associations ou organisations professionnelles qui ont vocation à promouvoir les métiers d’art en organisant des événements. Vous pouvez notamment en tant qu’artisan ouvrir votre atelier dans le cadre des Journées européennes des Métiers d’Art (JEMA).  

Vous prenez seul(e) l’initiative d’ouvrir vos portes au public ? Lancez un « save the date » sur les réseaux sociaux ! Si ce n’est pas déjà fait, ouvrez un compte sur Instagram, Facebook, Twitter. Montrez vos œuvres, exprimez votre désir de transmettre votre passion, invitez les gens à venir découvrir votre métier et votre atelier, communiquez sur vos évènements (JPO…). Lors de la visite, proposez aux invités de prendre des photos à partager sur les réseaux et à vous taguer, pour créer un écho.

Misez sur l’organisation  

Votre ennemi : l’improvisation. Si vous ne travaillez pas seul, envisagez les choses comme un projet d’équipe à partager avec ceux qui vous entourent au quotidien. Réfléchissez bien à ce que vous voulez et pouvez faire : organiser une visite découverte ou une initiation ? Combien de personnes pouvez-vous recevoir en temps de Covid en toute sécurité ? Dans tous les cas, soyez conscient que la démarche va vous absorber complètement le jour J.

Imaginez le déroulé de la visite, établissez un programme, une mise en scène. Préparez des explications claires et intéressantes pour les visiteurs. Déterminez ce que les visiteurs vont pouvoir toucher, manipuler, faire eux-mêmes. Prévoyez l’intervention d’autres personnes (salarié, jeune en formation…) et un temps d’échange. Mettez en place un espace de vente, où les visiteurs pourront acheter des créations. Et pourquoi pas, en prime, une petite collation, un livre d’or, des goodies à emporter ?