Lorsque le thème de la création d’entreprise est évoqué, une phrase revient souvent : « je veux créer mon entreprise mais je n’ai pas d’idée ». Cette seule phrase peut s’avérer bloquante pour de nombreux aspirants entrepreneurs. Pourtant, et contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’avoir une idée révolutionnaire pour se lancer.

Pour réussir, il n’est pas indispensable de trouver l’idée du siècle ! Des activités simples peuvent connaître un grand succès si elles apportent une véritable valeur ajoutée. Plusieurs réalisations prouvent que l’idée d’entreprise n’est rien.

Avoir l’idée en premier peut être un atout
Être le premier à avoir l’idée permet d’attirer les premiers clients et d’atteindre avant les autres, la taille minimum indispensable pour rendre le projet viable ce qui ne laisse aucune chance aux nouveaux entrants. Par exemple, Twitter a lancé le premier service de texto et message court par Internet. De nombreuses personnes utilisent ce réseau social, dissuadant d’autres sites de se lancer sur le même créneau. Cinq années après le lancement officiel de la plateforme cette dernière rassemblait déjà près de 250 millions d’utilisateurs, une croissance qui souligne l’importance d’avoir l’idée en premier.

Une excellente idée peut aboutir sur un échec lorsqu’elle intervient au mauvais moment
Avoir une idée originale ne suffit pas toujours. En effet, si elle n’est pas prête à être acceptée sur le marché, votre entreprise peut aboutir sur un échec. A titre d’exemple, si Facebook s’était lancé en 2000, le réseau social n’aurait peut-être pas connu son succès actuel en raison de la taille du marché. Ainsi, il est indispensable que l’idée soit lancée au bon moment. Dans le cas contraire, l’entrepreneur subira une perte sèche et plus rapide que l’adoption du produit.

L’exécution prime sur l’idée
Fondée par les frères Samwer, la Société Rocket Internet démontre qu’une exécution efficace est plus importante que l’idée pour une entreprise. En effet, cette société est spécialisée dans le business model du copycat qui consiste à repérer une idée attractive pour la répliquer rapidement dans les pays étrangers et revendre le projet à un concurrent. Ces spécialistes de l’exécution investissent donc plus de moyens que leurs concurrents pour atteindre une taille de marché qui ne leur permet plus d’exister. Ils ont notamment créé Citydeal, copycat de Groupon et Alando, copycat de Ebay.

Ne pas sous-estimer ses ressources
L’argent ne représente pas la seule ressource nécessaire pour lancer son entreprise. Le réseau, les compétences, l’expérience, le marketing et la personnalité du créateur ont également une fonction déterminante. Le succès du créateur dépend d’ailleurs beaucoup plus de ses compétences que de ces traits de personnalité qui ne sont que des facteurs facilitants. La réussite d’Elon Musk, le créateur de la célèbre plateforme PayPal, n’est pas un hasard. Celui-ci a remporté le prix du modèle d’entrepreneur de la Silicon Valley dans plusieurs domaines et notamment les industries de l’énergie, le transport ou encore le spatial. Sa réussite s’explique simplement grâce à l’exécution de principes et de méthodes sans faille, une volonté et une qualité de travail remarquables.

Répondre à un besoin existant
Finalement, il n’est pas indispensable d’avoir une idée révolutionnaire pour créer son entreprise. Plusieurs sociétés ne reposent pas sur des modèles innovants mais existent toujours car elles répondent à un réel besoin. Entreprendre ne repose pas sur une idée mais sur une volonté et des choix. Il existe de multiples possibilités permettant de répondre aux besoins existants et d’en faire une entreprise. Les idées qui surviennent au moment de la création d’entreprise ne sont jamais celles qui font son succès. Mark Zuckerberg n’a jamais eu l’idée de lancer Facebook. Au départ, il s’agissait d’une blague avec ses colocataires à Harvard. Ainsi, ne soyez pas à la recherche d’une idée géniale, soyez simplement actif.