Et si les tablettes numériques volaient au secours des mauvais élèves ? L'Institut Montaigne estime dans son rapport publié le 7 mars 2016 que la tablette numérique pourrait aider les élèves en difficulté et ce dès la maternelle. L'objectif : lutter contre l'échec scolaire. Eclairage.

Un apprentissage plus ludique avec la tablette

Avec des cours plus ludiques, des exercices résumant ce que le professeur a expliqué en classe et des jeux pédagogiques à faire à la maison, la tablette numérique pourrait, selon le rapport Montaigne, permettre aux élèves d'acquérir les enseignements fondamentaux à l'école. Le rapport souligne « l'opportunité historique » de lutter contre l'échec scolaire et préconise l'usage de la tablette comme outil d'apprentissage dès la maternelle.

1,5 milliard d'euros pour moderniser l'école française

Imaginez une école modernisée dans laquelle chaque classe serait équipée de 8 tablettes numériques, où les bureaux deviendraient des tables interactives individuelles, où les tableaux seraient numériques. Sans aller jusqu'à remplacer la maîtresse ou le maître par un robot, le rapport Montaigne préconise la mise en place d'un vaste projet éducatif pour réformer et moderniser l'école française. Le coût de ce projet : 215 euros par élève, soit un budget global d'1,5 milliard d'euros.

L'ambition est de réduire de moitié l'échec scolaire et d'offrir aux enseignants des outils modernes pour faire progresser tous les élèves.

N'est-ce pas l'école dont tout le monde rêve pour ses enfants ?