Depuis le début de la décennie, les deux géants de la téléphonie mobile font régulièrement la une des médias pour la sortie de leurs nouveaux produits, mais surtout pour leurs affrontements qui restent dans les mémoires. Qui de Samsung ou d'Apple gagnera la prochaine bataille ? Décryptage de cette guerre de pouvoir dont les enjeux sont estimés à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Produits Apple et Samsung, un affrontement aux coudes à coudes

Avec le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication, le marché des smartphones ressemble à un gros gâteau bien garni où chacun essaie d'obtenir la plus belle et grande part. Alors que celui-ci compte de nombreux concurrents, Apple et Samsung défendent coûte que coûte leur place de leader.

Plus qu'un simple affrontement, c'est un véritable duel que mènent ces deux géants pour dominer le marché des smartphones haut de gamme, et qui dépasse largement la simple ressemblance de leurs produits. Apple avec l'iPhone et Samsung avec le Galaxy. Pour Apple, la guerre est lancée devant les tribunaux, tandis que Samsung, de son côté, réplique et n'hésite pas à se jouer des défauts de son concurrent en publicité. Sur les dernières années, on assiste ainsi à une lutte de pouvoir où chacun occupe la place de leader à tour de rôle, sans toutefois que l'un n'arrive à la consolider dans le temps.

Cet affrontement ne se limite pas aux ventes de smartphones, puisque leur bataille fait aussi rage sur le marché des tablettes numériques, la Galaxy Note chez Samsung et l'iPad chez Apple, et depuis plus récemment sur celui des montres connectées.

L'essai en demi-teinte marqué par Apple devant les tribunaux

Apple a réussi a marqué un bel essai face à son rival, en poursuivant en justice Samsung pour violation de brevets. A l'issue d'une procédure démarrée en 2011, la firme à la pomme a obtenu de la justice américaine la condamnation de Samsung à une amende de plusieurs centaines de millions d'euros, mais surtout l'interdiction de vente de certains de ses produits aux États-Unis.

Pourtant, ce succès s'avère très relatif, et même en demi-teinte pour Apple. Si cette guerre publique a sans conteste terni l'image de Samsung, elle ne l'a pas non plus épargné. Le géant sud-coréen n'a pas manqué de rétorquer en dénonçant à son tour l'atteinte à ses droits technologiques et commerciaux opérée par son principal concurrent.

Pour calmer un peu le jeu, les deux rivaux ont finalement trouvé un accord début août dernier, mais celui-ci ne concerne que le marché américain, si bien que le match se poursuit dans de nombreux autres pays comme la France, le Japon ou l'Australie, où des plaintes similaires sont toujours en cours.

Vers un match nul entre Samsung et Apple

Finalement, la lutte de pouvoir entre Samsung et Apple paraît encore longue et semble se solder, pour l'heure, par un match nul.

Le client devrait faire la différence entre les deux géants, et c'est bien lui qui déterminera le vainqueur. En y regardant de plus près, Samsung et Apple ne s'adressent, ni n'attirent les mêmes clients. Du côté de Samsung, les produits se veulent très nombreux pour être le plus accessible possible, en termes de prix mais aussi de technologies ; cette stratégie requérant d'important budget en recherche et développement, mais aussi en publicité. De son côté, Apple a une gamme bien plus sélective et plus chère.

Quel que soit le résultat du match, Samsung et Apple doivent continuer à mettre de l'eau dans leur vin pour préserver leurs intérêts communs. Samsung fabriquant en partie certaines composantes de l'iPhone d'Apple, leur avenir reste étroitement lié.

A trop se regarder avec des oeillères, les deux géants pourraient y perdre bien plus que les millions engagés dans les procédures judiciaires, mais bien des parts de marché, que des concurrents comme Nokia avec Lumia, pourraient leur prendre.