Les prochaines élections municipales n'auront lieu qu'en 2020 (voire 2021, si les municipalités décident de repousser le scrutin pour en fixer la date en même temps que les régionales et les départementales). Mais certains fourbissent déjà leurs armes à Paris. Selon les informations du Parisien ce vendredi 13 octobre, ce serait le cas de Rachida Dati. La maire LR du 7e arrondissement se verrait bien à la tête de la capitale. 

"Maire de Paris ? C'est le mandat de rêve. Tout le monde connaît Paris. Personnellement, je préférerais mille fois cela à un portefeuille de ministre", aurait-elle confié à un proche en privé. Et l'ancienne ministre de la Justice serait sure d'elle : "Paris, si j'y vais, je gagne", aurait-elle assuré, toujours selon le quotidien. 

NKM songerait aussi à se représenter 

Le Parisien affirme que l'ex-garde des Sceaux rêve de la capitale depuis 2014. Aux dernières municipales, elle aurait proposé un "ticket" commun à Nathalie Kosciusko-Morizet, ce que cette dernière aurait refusé pour se présenter seule, provoquant la brouille des deux femmes. 

Mais c'est loin d'être gagné pour Rachida Dati. Tout d'abord, le Parisien croit savoir que "NKM" n'a pas renoncé à devenir maire de Paris. Malgré son échec face à la socialiste Anne Hidalgo, puis aux dernières législatives, songerait déjà à se lancer. "Nathalie n'a renoncé à rien, sinon elle n'aurait pas conservé son poste au Conseil de Paris", confie un ami au Parisien. "Mais elle ne se lancera qu'à une condition, précise un proche : être assurée de disposer d'une super équipe, faisant bloc autour de la tête de liste". 

Rachida Dati, elle, peut compter sur le soutien de plusieurs élus parisiens. Selon son entourage au Parisien, "elle s'entend bien avec Florence Berthoud, maire du Ve et chef de file LR au Conseil de Paris, avec Brigitte Kuster, l'ancienne maire du XVIIe, élue députée en juin, et avec Jean-Pierre Lecoq et Delphine Bürkli (respectivement maires LR des VIe et IXe arrondissements) et même (...) avec le député du XVIe, Claude Goasguen".