Le marché de la tablette a connu trois années de pleine croissance pour atteindre un pic en 2014. Depuis, sa croissance semble stagner. L'avenir de la tablette est-il pour autant menacé ? Bien au contraire, la tablette est plutôt amenée à se réinventer.

Une forte croissance depuis plusieurs années

Depuis 2010, il s'est écoulé pas moins de 18 millions de tablettes en France. En 2013, les ventes ont largement dépassé celles des ordinateurs : 6,1 millions pour les tablettes, contre 4,7 millions pour les PC. Le pic a été atteint en 2014, avec 6,2 millions d'unités vendues, la tablette continuant de surperformer par rapport au PC.

Un ralentissement du marché en 2015

Aujourd'hui, on constate une diminution des ventes. Les prévisions pour 2015 tablent sur 5,5 millions de tablettes vendues en France selon un rapport GFK. Les ventes ont en effet connu une progression impressionnante, le temps d'équiper les foyers. Maintenant que beaucoup sont équipés, il est plus difficile d'écouler les tablettes au même rythme. Le marché a simplement atteint son rythme de croisière.

Les utilisateurs apprécient le confort des tablettes.

Pour autant, selon l'étude du cabinet GFK, les utilisateurs la jugent plus confortable, plus simple d'utilisation et dotée d'un écran de meilleure qualité que l'ordinateur ou le smartphone. Elle est perçue comme un support complémentaire de la télévision, de l'ordinateur et du smartphone.

  • 93% des utilisateurs se déclarent satisfaits de leur tablette
  • 17% préfèrent consulter l'actualité sur leur tablette plutôt que sur leur PC
  • 19% préfèrent surfer sur Internet depuis leur tablette plutôt que depuis leur smartphone

Non seulement l'avenir de la tablette est loin d'être si sombre, mais il pourrait même prendre un nouvel envol sous l'impulsion des tablettes détachables : d'après IDC, le bilan 2015 devrait afficher une montée en puissance des tablettes hybrides, mi-PC, mi-tablettes.