Google pousse ses pions dans la robotique avec son nouvel assistant personnel sobrement appelé Google Home. La dernière innovation de la firme de Mountainview a pour ambition de faciliter votre quotidien en vous permettant de piloter vos objets, de faire une recherche sur internet, d’écouter de la musique… juste avec votre voix.

Une enceinte connectée qui répond à la voix

Une fois  branché et connecté à votre réseau WiFi, il vous suffit simplement de prononcer « Dis Google » ou « Ok Google » pour déclencher le fonctionnement de votre appareil. Vous posez simplement une question, «  Dis Google, quel temps fait-il aujourd’hui à Paris ? » ou « Comment dit-on bonjour en suédois » et Google Home recherchera les informations sur internet pour vous répondre.
Derrière cette innovation se cache peut être une future révolution : la fin des écrans, encore faut-il que le résultat soit à la mesure des ambitions.

Google Home a-t-il réponse à tout ?

Google Home pour convaincre durablement doit relever un double défi : comprendre et interpréter toutes les questions et y répondre. Le français est une langue complexe et son interprétation par l’enceinte connectée n’a semble t-il pas été de tout repos pour les ingénieurs et les développeurs de la firme américaine. Une fois cet écueil passé (et plutôt bien dans le cas de la dernière version de l’assistant vocal) demeure la qualité des réponses et sur ce sujet les résultats ne sont pas (et cela semble presque normal) toujours au rendez-vous. Le succès de Google Home réside en grande partie dans la fluidité de cette expérience. Le risque ? Un peu comme dans la vie si vous posez 2 fois la même question à un ami et que vous n’avez pas la réponse que vous attendez, il y a de grandes chances pour que vous passiez vite à autre chose ou à quelqu’un d’autre.
Le bon fonctionnement de Google Home passe également par la configuration de tous vos services pour qu’ils soient reconnus par votre assistant vocal. Une obligation qui peut vite virer au casse-tête. Autre écueil, le son, comme tout assistant qui se respecte, Google Home a besoin d’entendre clairement les ordres que vous lui donnez pour y répondre. Attention donc aux bruits parasites qui peuvent gêner la compréhension de vos propos. Pour rester dans le son, ne prenez pas l’enceinte de Google Home pour une enceinte Cabasse, la qualité du son n’est peut être pas encore tout à fait au rendez-vous pour les puristes.

Google Home n’est pas magique

N’imaginez pas entretenir une véritable conversation avec Google Home qui est vite perdu avec les tournures complexes et les questions multiples. La répétition au début de chaque question que vous lui posez du fameux « Ok Google » peut également s’avérer vite pénible.
Mais Google Home sait aussi impressionner son monde grâce à quelques fonctionnalités qui sortent de l’ordinaire. Le ch’ti fait partie par exemple du vocabulaire de l’assistant vocal de la firme américaine et si vous voulez épater vos amis, un simple « J’ai de la chance » déclenchera un jeu de questions digne de « Questions pour un champion ».