L'ordinateur, compagnon fidèle de nos journées de travail et de nos soirées d'hiver  reste un gros consommateur d'énergie. Aujourd'hui, son omniprésence nous impose, si on veut contribuer à diminuer son impact énergétique,  à en faire une utilisation raisonnée. Pas besoin pour autant de se lancer dans de grands discours, juste quelques gestes simples qui multipliés nous permettrons d'atténuer les conséquences d'une utilisation frénétique de nos PC, tablettes, computer, ordi...

Eteindre son ordinateur comme on éteint la lumière 

Vous l'utilisez tous les jours mais pensez-vous à l'éteindre systématiquement ? Il ne s'agit pas seulement d'éteindre l'écran, mais de débrancher toute l'alimentation de votre ordinateur. La plupart d'entre-nous (moi le premier) ne suit pas toujours cette recommandation simple aux conséquences pourtant non négligeables. EDF a estimé le coût en électricité d'un ordinateur à près de 13 euros par an, multiplié par le nombre d'utilisateurs et le nombre d'ordinateurs, je vous laisse  imaginer le montant de l'ardoise...  Pensez donc à l'éteindre pendant votre pause déjeuner, la nuit.

Paramétrez le fonctionnement de la mise en veille après 10 minutes d'inactivité par exemple. Pensez également à diminuer la luminosité de votre écran, gourmande en énergie. Débarrassez-vous des effets visuels (animation de fenêtres, effets 3D...) qui si ils sont esthétiques n'en sont pas moins de gros consommateurs d'énergie.

Côté impression

Imprimez seulement quand c'est nécessaire, en recto-verso de préférence, choisissez le noir et blanc et si vous en avez la possibilité optez pour du papier recyclé. La fabrication du papier consomme plus d'énergie que l'impression elle-même. Rechargez les cartouches d'encre au lieu de les remplacer si vous en  avez la possibilité.  Quand le document que vous devez imprimer ne nécessite pas  une haute qualité d'impression, sachez que vous pouvez utiliser le mode brouillon ou économie de votre imprimante. Il existe même des polices de caractères (Ecofont) moins gourmandes en encre !

Recyclez votre vieux PC

Si vous souhaitez changer de PC, ne vous en débarrassez pas en le jetant négligemment à la poubelle (c'est interdit à cause des composants polluants !). Votre vieux compagnon, même si il donne de furieux signes de fatigue peut encore servir. Tous ses composants ne sont pas bons à remiser à la casse... Revendez votre matériel si il n'est pas trop vieux mais attention au-delà de 3 ans vous trouverez difficilement preneur sur les sites marchands. De nombreuses associations seront très heureuses de récupérer votre vieil ordinateur (http://don.emmaus-defi.org/collecte ou http://www.clubnumeric.org/, http://don.ordi.free.fr)

Si vous n'êtes pas atteint d'une fièvre consumériste incurable ou si vous êtes fauché, dirigez-vous vers du matériel recyclé, les spécialistes sont nombreux (http://www.ordinateur-occasion.com/ ou http://www.ordi-solidaire.fr/) et vous pourrez faire de bonnes affaires.

Informez-vous !

L'informatique éco-responsable ou  green-computing  vise à réduire  l'empreinte écologique laissée par les équipements informatiques à toutes les étapes de leur vie : fabrication, utilisation et obsolescence.  Allez faire un tour du côté des différents  labels  écologiques et énergétiques qui encadrent cette démarche. Un site comme http://www.dailyconso.com/ vous aidera à y voir plus clair.

Comme l'ordinateur en bois avec des composants en bambou n'est pas encore arrivé  dans les rayons,  ne perdons jamais de vue qu'utiliser un ordinateur n'est pas sans conséquences sur notre environnement !

 

Focus sur les chiffres qui font mal

Chaque employé de bureau consomme en moyenne 70 kg de papier par an.
Dans le monde, 1 arbre abattu sur 5 est consommé par l'industrie papetière.
Il faut 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer une tonne de papier classique.

Source GreenPeace et écoinfo