Hier, on parlait de domotique (contraction de « domus », la maison en latin, et « informatique »).Aujourd'hui, c'est le terme de « maison connectée » qui a été adopté pour désigner l'ensemble des technologies permettant de piloter à distance les équipements domestiques. Explications.

Tous les équipements de la maison peuvent, être automatisés et pilotés à distance. Tous ! Les volets roulants, l'alarme, la porte du garage, le portail de l'entrée, le chauffage, les éclairages et même l'écran plat du salon. Et pour cela, différents protocoles de communication sont utilisés : X10, ZigBee, KNX, WiFi, Bluetooth, RF, etc. C'est grâce à eux qu'il est possible de commander à distance tous ces dispositifs et de les faire fonctionner ensemble, avec l'ambition de simplifier la vie domestique.

Une « centrale » et des « modules »

Quel que soit le protocole utilisé, un système domotique fonctionne à peu près toujours de la même manière. D'abord, il y a la centrale, similaire à une box internet. Elle est à intégrer, avec ou sans fil, au réseau de l'utilisateur. Ensuite, les différents « modules » qui dialogueront avec la centrale :, les prises commandées pour une lampe ou des appareils électroniques, les interrupteurs et les variateurs, les thermostats, les détecteurs de présence, les capteurs d'ouverture de portes, les détecteurs de fumée, les alarmes, les caméras, les mécanismes d'ouverture pour portails et volets roulants, etc. De nombreux modules différents existent, chacun répondant à un besoin spécifique.

Un contrôle fixe et mobile

Pour piloter à distance ces différents modules, on peut le faire, soit par le biais d'une interface web depuis n'importe quel ordinateur connecté à Internet, soit via une application mobile. Il est dès lors possible de visionner à distance les images captées, en temps réel, par la caméra de vidéosurveillance. On peut activer ou désactiver l'alarme, allumer ou éteindre les lumières, baisser ou monter le chauffage, ouvrir ou fermer les stores, etc.

Une maison qui s'adapte à vos habitudes

Le plus grand avantage d'un système domotique, c'est qu'il permet de créer des scénarii adaptés à vos habitudes quotidiennes. Il est ainsi très simple de programmer, sur l'application mobile ou l'interface web du système, l'enchaînement de plusieurs commandes. Par exemple, activer l'alarme et fermer les volets tous les soirs à 22h, ou bien, simuler une présence dans la maison en actionnant certaines lumières tous les jours de 18h à 22h. Tout est possible, y compris la création d'ambiances lumineuses sur mesure, pour les repas , les réceptions , la lecture , etc.. Vous pouvez aussi combiner l'allumage progressif de la salle de bains à 7h tous les matins de la semaine, et ce, de manière synchronisée à la montée en température du radiateur. Jusqu'à présent, chaque dispositif fonctionnait tout seul dans son coin, mais grâce à la domotique, ils se synchronisent les uns aux autres.

L'électricité, principal réseau de la maison

Si nos terminaux mobiles multi-connectés ouvrent de nouvelles perspectives à la domotique résidentielle, le principal réseau de communication de la maison reste encore le réseau électrique. Alors, pourquoi ne pas l'utiliser pour gérer l'ensemble des équipements concernés ? Et ce, grâce aux solutions par courant porteur X10. Ce protocole permet de piloter différents équipements de la maison, en utilisant le câblage électrique. En théorie, il autorise,  la gestion d'un maximum de 256 modules , chacun d'eux possédant son propre code d'identification, composé d'une lettre et d'un chiffre. Ce qui fait des systèmes X10 des solutions simples et économiques, capables de s'adapter à tous les besoins.

Etes-vous séduit par le concept ? Qu'en pensez-vous ?