Sorte de laboratoire ou d'atelier équipé d'outils de fabrication numérique, les fab labs sont accessibles à tous, s'inscrivent dans un réseau mondial et possèdent une charte commune. Mais d'où vient ce terme et à quoi sert vraiment un fab lab ? Explications.

Qu'est-ce qu'un fab lab ?

Le fab lab est un terme issu de la contraction des mots « Fabrication » et « Laboratory ». Créé dans les années 90 par Neil Gershenfeld, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), il est une sorte d'atelier de fabrication qui permet de conceptualiser et réaliser des objets. Accessible à tout un chacun, qu'il soit étudiant, entrepreneur ou designer, l'atelier est équipé de machines-outils pilotées par ordinateur. La philosophie du fab lab est basée sur le partage de connaissances. En ce sens, l'atelier constitue un espace privilégié de rencontres et d'échanges afin de favoriser la réalisation ou la réparation d'objets en tout genre.

Quels en sont les objectifs ?

- Favoriser la créativité
- Faciliter la réalisation d'objets grâce aux équipements technologiques de pointe
- Freiner l'obsolescence programmée en recyclant et en améliorant les objets
- Réduire les inégalités dans le monde, notamment au niveau du numérique
- Proposer des initiations pour la fabrication d'objets courants
- Favoriser et encourager les rencontres et le partage des connaissances.

Comment cela fonctionne ?

L'atelier peut être certifié s'il adhère à la charte du MIT. Cette charte comprend des points importants tels que des règles de base de sécurité, la maintenance des outils, la participation obligatoire aux autres projets en cours ou encore le partage des connaissances. L'atelier doit en outre mettre à la disposition des usagers un certain nombre d'outils de base pour lui permettre de réaliser ses projets. Il existe des dizaines de fab labs dans de nombreux pays à travers le monde, que ce soit en France, aux États-Unis, au Maroc, au Sénégal, au Japon ou encore en Inde.

Qu'y trouve-t-on ?

Pour passer de la conceptualisation au prototypage de projets, ils disposent d'outils de haute technologie pilotés par ordinateur. On peut y trouver, par exemple, une fraiseuse, une imprimante 3D, une ponceuse à colonnes, une machine à coudre et à broder ou encore une découpeuse de haute précision. Les membres du fab lab assurent également une assistance opérationnelle pour le maniement des machines et favorisent le partage du savoir-faire avec toute la communauté.

Comment en créer un ?

- Le premier point consiste à déterminer le lieu qui accueillera la communauté et les équipements. Ce peut être un hangar ou un local libre au sein de l'entreprise. Ensuite, il faut équiper l'atelier d'une base d'outils et de logiciels adaptés : compresseur, fraiseuse, découpeuse laser, etc.

- Étant donné que la philosophie de base est le partage, n'hésitez pas à contacter les autres ateliers à proximité pour récupérer des machines ou acheter du matériel d'occasion. Il faut également établir un budget pour faire face aux frais divers : réparations des machines, électricité, chauffage, etc.

- Créer un site internet est idéal pour se faire connaître et accueillir de nouveaux membres. Il faut aussi établir votre charte et déterminer les heures d'ouverture. Enfin, il convient de désigner un Fab-manager qui prendra le rôle de chef d'orchestre de l'atelier.

Les fab labs en France

En France, il en existe une cinquantaine. Le fab lab de la Cité des sciences et de l'industrie à Paris, par exemple, compte de multiples réalisations : capteur d'humidité pour plantes, livre tactile ou multi sensoriel, dossier amovible pour tabouret, t-shirt imprimé ou encore micro éolienne.