D'après les derniers chiffres publiés par l'Insee, 47 164 créations d'entreprises ont été enregistrées au mois de mai 2017 : +1,6 % par rapport au mois d'avril, tous types d'entreprises confondus. Selon l'Institut, cette évolution s'explique non seulement par un redressement relativement important du nombre d'immatriculations de micro-entrepreneurs (+1,7 %), mais aussi par une augmentation assez sensible du nombre de créations d'entreprises classiques (+1,6 %).

Sur la période mars-avril-mai, les chiffres témoignent d'une plus légère accélération du nombre cumulé de créations d'entreprises en France : par rapport au même trimestre de l'année dernière, le nombre de créations brutes a ainsi progressé de 0,7 %, dont +4,7 % pour les sociétés et +3,2 % pour les entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs. Une fois de plus, ce sont les secteurs du soutien aux entreprises et du transport qui contribuent le plus à cette hausse globale.

Par ailleurs, le nombre cumulé d'entreprises créées au cours des 12 derniers mois continue de s'accélérer. L'Insee constate ainsi une augmentation de 2,9 % du nombre cumulé de créations brutes par rapport aux 12 mois précédents : une évolution qui s'explique par une hausse significative du côté des créations d'entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs (+6,0 %) et des sociétés (+5,6 %), alors que les immatriculations de micro-entrepreneurs se replient de nouveau (-1,1 %).

Enfin, l'Insee précise que les demandes d'immatriculations de micro-entrepreneurs ne représentent plus que 39,7 % des créations d'entreprises enregistrées au cours des 12 derniers mois, contre 41,3 % un an auparavant.

Pour consulter des données complémentaires, rendez-vous sur : www.insee.fr