Sur le terrain de la navigation en ligne, plusieurs acteurs se partagent le marché. Internet Explorer est resté longtemps le cador du secteur, mais aujourd'hui les cartes sont redistribuées avec des concurrents qui se battent avec vigueur : Google Chrome, Firefox et Safari.

Pour surfer sur Internet, vous utilisez à chaque fois un navigateur Web. Sur les PC fonctionnant sous Windows, Internet Explorer est proposé d'office. Cependant, rien ne vous empêche de télécharger un autre navigateur, si vous trouvez l'outil de navigation Microsoft trop compliqué, trop lent ou mal sécurisé.

Cinq navigateurs se partagent le marché

Aujourd'hui, cinq grands navigateurs dominent le marché : Chrome (Google), Internet Explorer (Microsoft), Firefox (Mozilla), Safari (Apple) et Opera (Opera Software). Tous reposent sur le même principe de fonctionnement, permettent d'ajouter et de gérer ses liens favoris (ou signets) et offrent des outils de visualisation, d'édition et de partage.

Chrome : rapide et léger

Chrome est un navigateur plutôt dépouillé, mais réputé pour sa légèreté et sa vélocité. Son principal atout réside dans la possibilité pour l'utilisateur de se connecter à son compte personnel et de retrouver, , son interface navigation personnalisée, ses favoris, ses documents stockés dans le Cloud et accéder à tout son écosystème Google (Gmail, Docs, Agenda, etc.).

Internet Explorer : riche, mais compliqué

Internet Explorer est plus complet, plus riche, mieux sécurisé, mais aussi plus compliqué à utiliser et plus fouillis dans l'organisation des fonctions. Il faut un temps d'adaptation à l'utilisateur pour pouvoir appréhender toutes les fonctionnalités disponibles. IE propose de précieux outils pour les professionnels : création de groupes de flux RSS, intégration de la messagerie instantanée et d'Outlook, gestionnaire de téléchargement, etc.

Firefox : rapide et personnalisable

Firefox a fait de gros progrès et reste une valeur sûre. La sécurité a été renforcée, tout comme les options de personnalisation. Ces dernières offrent la possibilité d'ajouter des modules complémentaires, des Personas ou thèmes, de gérer sa recherche sur le Web, d'utiliser un gestionnaire de mots de passe et de synchroniser le navigateur de l'ordinateur avec celui du smartphone.

Safari : séduisant, mais incomplet

Safari d'Apple a aussi de sérieux atouts en termes de design, de clarté, de rapidité, d'ergonomie de navigation, de gestion des favoris, de blocage de publicités et de sécurité. Malheureusement, certains problèmes d'incompatibilité subsistent et freinent son extension.

Opera : léger, mais toujours en devenir

Quant à Opera, il fait office de précurseur et propose des fonctions que les autres n'ont pas forcément. Cependant, il ne se révèle ni plus rapide, ni pas plus intuitif que les autres.

Avant de choisir un navigateur, il convient donc de tous les essayer en accédant avec chacun d'eux à vos sites et vos outils en ligne préférés (banque, catalogue, logiciels bureautiques, sites e-commerce, etc.). Ce n'est qu'en testant que vous saurez lequel est le plus adapté à vos besoins.

Quelques conseils pour sécuriser votre navigation sur le web :

  • Dès qu'une mise à jour de votre navigateur est disponible, installez-là et paramétrez l'ordinateur pour que le rapatriement de ces mises à jour soit automatique.
  • Activez les filtres de sécurité du navigateur : anti-phishing, anti-malware et autres bloqueurs de publicités).
  • Assurez-vous que la connexion est bel et bien sécurisée, en vérifiant le " cadenas " qui précise que l'échange d'informations est crypté. Ou encore, le signe " https " qui signifie que le protocole d'échange TCP/IP est sécurisé par SSL (Secure Socket Layer).
  • N'hésitez pas à vider régulièrement la mémoire cache du navigateur et les cookies, qui permettent de vous identifier plus facilement. Pensez à effacer ces traces régulièrement.