Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg présentait en juin dernier à Bercy la 4ème édition des ‘Objets de la nouvelle France industrielle'.

Quatre entreprises, quatre présentations qui se sont conclues par une remise de médaille. Le point commun de ces sociétés : la collaboration. Toutes à des niveaux différents ont insisté sur ce point. Les produits qu'elles proposent sont le résultat d'un travail commun entre de nombreuses entreprises du territoire. Les pôles de compétitivité jouent un rôle important dans cette dynamique.

Smart Sensing, l'une des société présentées, est par exemple le fruit d'un programme industriel textile qui rassemble des experts industriels ( Payen, Eolane), académiques (Institut Mines, Télécom Bretagne) , des distributeurs (Lafuma et Cyclelab) et aussi l'ENSCI et le CEA-LETI.

Le made in France s'est invité pendant la soirée, défendu par Didier Hamdi, créateur de MyDac, convertisseur numérique qui permet d'écouter de la musique de qualité dans les formats les plus élévés. Son produit est fabriqué à 100% sur le territoire.

Pour l'effet Waou, l'imprimante 3D du groupe Gorgé a fait l'unanimité. La 3D est un des sujets phares en ce moment ... et les français, on ne le sait pas assez, sont d'un point de vue technologique en très bonne place sur le podium mondial. L'impression 3D est une vraie révolution en marche pour une raison simple : la production d'objets sur mesure ne coûte pas / plus cher que la production en série.

Les 4 entreprises présentées :

Si vous souhaitez assister à la prochaine session des 'Objets de la nouvelle France industrielle', rendez-vous sur le site du ministère du redressement.