Rien de plus fondamental, pour une entreprise à taille humaine, notamment dans l'artisanat, qu'une maîtrise totale des acteurs et des processus qui en font le quotidien. Les nouvelles technologies de l'information constituent depuis une petite dizaine d'années les précieux auxiliaires du dirigeant.

Logistique, sécurité, coup de pouce promotionnel... Les champs d'application couverts par les NTIC en faveur des TPE et PME sont innombrables. Quelles sont les nouvelles technologies qui permettent d'augmenter la productivité d'une TPE artisanale et d'en maintenir la prospérité ?

Des éléments incontournables dans une logique d'efficacité et de productivité

La coordination des collaborateurs et leur suivi permanent au moyen des nouvelles technologies contribuent souvent à une réduction des coûts et à un gain de temps considérable. C'est en particulier le cas des entreprises artisanales délivrant leurs prestations au domicile de leurs clients. Les enregistreurs GPS embarqués à bord des véhicules permettent au chef d'entreprise de suivre en temps réel le déplacement de chacun des employés. Il peut alors, à la livraison d'une commande, détacher l'un des membres de son personnel sur une mission dont la proximité garantit la rapidité de l'intervention et la réduction des coûts de transport.

Sophistication et miniaturisation des smartphones et autres tablettes ont rapidement fait de ces appareils des outils de communication essentiels au sein d'une petite entreprise artisanale. Mieux que cela, ils permettent désormais de numériser quantité de documents qui alourdissaient autrefois les coûts administratifs de l'entreprise. L'envoi au personnel du courrier électronique établissant les feuilles de route de chacun, la fabrication automatisée et personnalisée des divers documents attestant la relation entrepreneur/clients sont des exemples parmi d'autres de ce que les NTIC apportent aux artisans.

De puissants vecteurs d'information et de publicité

Depuis peu, la publicité imprimée recule progressivement au profit des applications informatiques qui ont grandement accru les interactions possibles entre les artisans et leurs clients. La généralisation des smartphones au cours des dernières années a rendu les consommateurs connectés beaucoup plus réceptifs à l'offre proposée par leurs artisans et commerçants de proximité. Des applications dédiées comme Justoclic ont pour but de les informer sur les offres promotionnelles à disposition, comme celles impliquant les invendus.

Des services plus généralistes existent, comme Noocard qui permet l'amélioration de la visibilité des artisans à travers les réseaux sociaux, qu'ils soient privés ou publics. L'entreprise est alors en mesure de communiquer plus aisément sur son offre, non seulement avec ses clients, mais aussi avec ses éventuels fournisseurs.

Les nouvelles technologies pour une sécurisation maximale des locaux

Les caméras numériques sont certainement les championnes actuelles de la vidéosurveillance et de la sécurisation des locaux. Elles peuvent déclencher une alarme si elles détectent des mouvements inhabituels, ou signaler une anomalie via le Web, les destinataires pouvant être une société de sécurité privée ou le chef d'entreprise lui-même. SMS, emails ou images vidéo alertent alors les individus chargés de la sécurité des lieux. Une technologie particulièrement intéressante dans les activités artisanales, qui nécessitent souvent la protection de produits ou de matières premières onéreuses et déterminantes ple développement de leur business.