Vous souhaitez développer un projet mais vous manquez de fonds ? Favorisé par internet et les réseaux sociaux, le crowdfunding ou financement participatif peut vous aider à concrétiser rapidement votre objectif. Quelles sont les erreurs fréquentes à ne pas commettre lors d'une campagne de crowdfunding ?

Choisir une plateforme inadaptée

Le choix de la plateforme pour lancer votre campagne de crowdfunding est essentiel. A éviter, les plateformes tape-à-l'oeil qui vous font miroiter des résultats incroyables. Si votre projet concerne un produit ou un service pointu, préférez une plateforme spécialisée et assurez-vous qu'elle soit adaptée au type de financement souhaité (don, prêt, préachat, participations en actions). Certaines plateformes spécialisées sont également plus à même de suivre votre projet en y apportant une réelle implication. Si votre projet concerne un produit courant, optez pour une plateforme généraliste qui vous permettra de toucher un maximum d'internautes. Il existe des plateformes dédiées à des zones géographiques spécifiques. Orange, par exemple, a lancé récemment sa première plateforme de crowdfunding en Afrique pour répondre aux besoins de sa clientèle.

Lancer sa campagne au mauvais moment

La règle est simple : ne lancez pas votre campagne de crowdfunding en fin de semaine ou durant le week-end. Pour capter au maximum l'attention de vos contributeurs, le mieux est de commencer votre campagne en début de semaine et de la terminer un jour de semaine également, mais dans tous les cas surtout pas le week-end. Attention également au moment de l'année durant lequel votre campagne est lancée, certaines périodes sont moins porteuses que d'autres. C'est le cas notamment de la fin de l'année en raison des fêtes qui occupent la majorité des internautes. C'est le cas également des grandes vacances. L'été, les affaires sont ralenties et votre public risque d'être pour le moins dispersé. Concernant la durée de la campagne, Kickstarter (plateforme américaine) conseille de ne pas dépasser les 30 jours.

Viser trop haut

Selon les statistiques établies par le groupe Indiegogo (l'un des plus grands sites de crowdfunding américains), les levées de fonds importantes (plus de 100 000 dollars) ont moins de chance de voir aboutir le projet. On conseille d'effectuer une levée de fonds correspondant exactement aux besoins du projet. D'autre part, veillez à vous assurer du montant de la commission prélevée par la plateforme et renseignez-vous également sur les clauses particulières inhérentes au contrat. Les commissions tournent généralement autour de 5 à 6% même si certaines plateformes sont plus proches des 10%. Il existe également des plateformes stipulant dans leur contrat l'annulation pure et simple du projet si le chiffre visé n'est pas atteint.

Réaliser une mauvaise communication

Dès le début de votre campagne de crowdfunding, il est essentiel d'informer les contributeurs des tenants et aboutissants de votre projet. Pour vous aider dans cet objectif, il est conseillé de créer une courte vidéo d'introduction présentant le projet dans ses grandes lignes, pas plus de quelques minutes pour aller droit au but. En revanche, la page de campagne doit être réalisée de manière à donner un maximum d'informations aux contributeurs, avec du texte et des photos. Qui sont les acteurs du projet ? Quels sont leurs rôles précis ? Quels sont les objectifs concrets ? Il faut impérativement que votre public trouve réponse à ces questions. Enfin, tout au long de la campagne, pensez également à informer vos contributeurs des avancées de votre projet.