La protection des données professionnelles reste un défi permanent pour les entreprises, tant pour les préserver d'éventuels problèmes informatiques, tels que des formatages intempestifs ou l'apparition de virus, que pour contourner au maximum les risques de piratage. Pour ce faire, de plus en plus de sociétés optent pour des espaces de stockage en ligne. Comment utiliser ce service pour protéger ses données professionnelles et quelles sont les précautions à prendre pour optimiser son efficacité ?

Un outil dématérialisé

La dénomination même du Cloud renvoie directement à la nature abstraite des fichiers stockés, insaisissables pour tout utilisateur qui n'y est pas invité. Les différents membres d'une société hébergent leurs documents sur un serveur externe - poétiquement surnommé le "nuage" - qui les synchronise sur les différents postes de travail.

Un stockage pratique et durable

L'une des principales qualités des services en ligne réside dans leur accessibilité. En centralisant les données professionnelles sur une plateforme en ligne, tous les employés d'une même société peuvent parcourir les dossiers à tout moment et sur n'importe quel terminal -ordinateur, smartphone, tablette ou autre appareil connecté- y compris en dehors de l'entreprise. Sur un plan plus concret, les espaces de stockage physique, tels que les clés USB ou les disques durs externes, ont rapidement montré leurs limites : outre les risques de perte, de vol ou de mauvaise chute fatale, ces accessoires ne garantissent pas un stockage définitif des données. Tout comme pour les CD ou les DVD gravés, que l'on peut considérer comme leurs précurseurs, les disques durs externes ne sont pas éternels : leur durée de vie est estimée entre 5 et 7 ans, selon la fréquence d'utilisation. La dématérialisation des données permet d'alléger considérablement l'espace sur les postes de travail, qui peuvent souffrir de ralentissement en cas de surcharge du disque dur. La flexibilité et le faible coût du Cloud par rapport à un appareillage traditionnel font de ce service un choix de premier plan pour les professionnels.

Quelques précautions d'usage

Il convient de garder à l'esprit qu'aucun système n'est infaillible et, à ce titre, il est indispensable de prendre quelques mesures pour améliorer la sécurité. Un mot de passe suffisamment long et complexe, mêlant différents types de caractère, reste la première des précautions pour sécuriser votre base de données. Veillez à ne jamais sauvegarder ce mot de passe dans vos navigateurs ainsi qu'à le modifier régulièrement pour limiter les risques de piratage. A ce sujet, il est préférable de ne jamais utiliser les mêmes mots de passe pour vos comptes mail ou vos profils sur les réseaux sociaux. De plus, vous pouvez utiliser des logiciels tels qu'AxCrypt ou TrueCrypt pour crypter vos données et ainsi les rendre illisibles en cas d'intrusion dans votre système.

Les services les plus réputés auprès des entreprises

Si Dropbox a ouvert la voie et reste l'un des plus connus et des plus couramment utilisés par les particuliers, notamment en raison de sa facilité d'utilisation et de sa gratuité, les entreprises se tournent vers d'autres serveurs capables d'offrir une protection accrue. Le serveur français Hubic, l'extension de gmail SkyDrive (25 Go de stockage gratuit pour ces derniers), GoogleDrive (15 Go gratuits disponibles) font partie des plus appréciés des sociétés en raison de leur ergonomie et leur sécurité optimisée. Amazon Cloud Drive, s'il n'offre « que » 5 Go dès l'inscription, étend cette capacité jusqu'à 1000 Go à raison d'un euro par Go ajouté. Une liberté particulièrement appréciable pour les sociétés souhaitant conserver durablement des archives ou partageant fréquemment des données massives.

Pour en savoir plus sur les offres du Cloud Pro d'Orange : http://lecloudpro.orange.fr/