D'après les statistiques publiées sur webmarketing.com, il apparaît que le digital influencerait près de 36% des achats en boutique et que 84% des clients recourraient à une interface mobile avant et après leur passage en magasin. Devant ces chiffres pour le moins éloquents, force est de constater que le numérique occupe une place sans cesse croissante dans l'univers du commerce et transforme profondément nos habitudes de consommation.

Les magasins connectés : un secteur en plein essor

Face à l'ampleur du phénomène digital et conscient de la nécessité de s'adapter aux nouveaux usages et attentes des consommateurs, nombre de marques, telle l'enseigne C&A, ont décidé de franchir le pas en tentant l'expérience des magasins connectés. Si, pour l'instant, ces derniers ne sont qu'en phase test, ils utilisent néanmoins le digital dans un point de vente physique.

L'enseigne française Darty, de son côté, désireuse de refonder entièrement une plateforme de marque qu'elle jugeait obsolète, a procédé, après mure réflexion, à des ajustements innovants en matière de digitalisation. Le magasin Darty de Beaugrenelle accorde une part belle au numérique et laisse augurer de la physionomie de la boutique digitale de demain avec la présence du Wi-Fi gratuit et accessible à tous les visiteurs du magasin, des bornes connectées permettant aux clients de découvrir tout le panel des produits proposés par l'enseigne, ainsi que des tablettes permettant notamment aux vendeurs d'obtenir instantanément les informations demandées par le client sur tel ou tel produit.

Quelles seront les caractéristiques de la boutique digitale de demain ?

Pour être compétitif, le magasin connecté est avant tout contraint de repenser sa logistique et réorganiser ses infrastructures en fonction des exigences du web. Concrètement, cela signifie que le client pouvant passer rapidement du web au magasin, le catalogue en ligne doit être l'exact reflet de celui proposé par la boutique.

À l'instar des lieux de vente traditionnels, le magasin connecté cherche également à attirer et fidéliser la clientèle. Pour ce faire, la boutique digitale met à profit les nombreuses ressources offertes par le numérique tels que des écrans géants LED enchaînant les effets visuels pour attirer l'oeil du chaland. D'aucuns ont également entrepris de tester des robots humanoïdes, tel Nao pour l'enseigne Sephora, destinés à faciliter l'orientation des clients au sein du magasin.

La boutique digitale sonnera-t-elle le glas du retail ?

Bien que les adeptes de l'e-commerce soient de plus en plus nombreux, une certaine inquiétude subsiste néanmoins face au développement des magasins connectés. Près de 40% des commerçants redoutent que l'irruption du digital dans le commerce ne leur soit préjudiciable.

Que ces derniers soient toutefois rassurés puisque, d'après les experts, le digital ne devrait en aucun cas nuire au retail mais au contraire l'enrichir. Selon Laurence Jumeaux, vice-présidente de la société Capgemini Consulting, "l'adoption d'outils numériques permet d'améliorer l'efficacité opérationnelle [...] et d'interagir efficacement et en continu avec les consommateurs".

Les spécialistes prédisent d'ailleurs une fusion entre retail et digital à l'avenir ; fusion qui donnerait naissance au magasin "phygital", à la fois physique et digital, lequel se présenterait comme une boutique où le numérique serait au coeur de la réflexion et des stratégies de vente.