Récemment arrivée en France, l'application Jobr pourrait bien séduire de nombreux recruteurs dans les mois à venir, et ce notamment pour se démarquer des concurrents dans la recherche de futurs collaborateurs. Qu'est-ce que Jobr ? Quel intérêt d'y être présent et de l'utiliser ? Éléments de réponses.

Jobr, l'application de job dating qui fait le buzz

Venue d'Outre-Atlantique, Jobr est une plateforme virtuelle au format application mobile. Pour l'heure, uniquement disponible sur iPhone mais qui devrait bientôt l'être sur Android. Elle met en relation recruteurs et candidats afin de pourvoir à un emploi. Celle-ci surfe sur les tendances actuelles en matière de consommation des nouvelles technologies, et s'inspire à la fois du concept des réseaux sociaux professionnels et de celui des sites de rencontres.

En contrepartie du paiement d'un abonnement mensuel, le professionnel inscrit sur Jobr peut créer son profil (qui découle de celui dont il dispose sur LinkedIn), diffuser ses offres d'emplois en les géolocalisant, recevoir des CV en réponse, ou encore échanger brièvement avec des candidats, et ce directement depuis l'application.

L'application va plus loin grâce à une analyse poussée de chaque profil. Côté recruteurs, elle permet de leur soumettre des profils susceptibles de les intéresser, puis de leur adresser une demande de contact. Côté candidats, elle leur donne accès à des offres d'emplois ciblés correspondant à leurs recherches. Les annonces peuvent être partagées, ce qui permet au recruteur de gagner en visibilité.

Jobr, l'outil de séduction pour recruteurs

Disponible depuis peu dans l'hexagone, il est encore trop tôt pour avoir des données statistiques quant à l'utilisation et la satisfaction de Jobr en France. En regardant les chiffres américains, l'application semble avoir un avenir prometteur. Environ 1 000 professionnels ont à ce jour été charmés par l'application et s'y sont lancés, séduits par son concept qui présente plusieurs atouts.

Elle rapproche tout d'abord recruteurs et candidats. Celle-ci permet de s'adapter aux habitudes de surf actuelles des internautes en général. Plus particulièrement, elle reste un moyen de cibler les jeunes actifs, nés et éduqués avec les nouvelles technologies, ceux-ci étant toujours plus nombreux à utiliser leur Smartphone pour tout, partout et tout le temps.

Selon ce constat, l'application offre ainsi une visibilité globale et intervient en complémentarité des outils de diffusion d'offres d'emplois déjà bien en place (sites web spécialisés, réseaux sociaux professionnels...) sur les supports internet fixes (ordinateur).

Enfin, elle attire les entreprises car elle permet de se différencier de ses concurrents et confère une image dynamique et de proximité.

Passé le coup de foudre, quel avenir pour Jobr ?

Hormis ses différents attraits, son aspect ludique et son design agréable, pas sûr cependant que Jobr arrive à jouer de son charme dans la durée et à créer une véritable relation avec les recruteurs et les candidats à la recherche d'un emploi.

En se basant encore sur l'expérience américaine, l'application n'a finalement, depuis son lancement, séduit que quelques professionnels de secteurs d'activité bien définis, dont ceux des NTIC comme la téléphonie mobile, qui y ont vu un moyen de cibler un public en particulier. La majorité des recruteurs n'a pour l'heure pas été convaincue par elle et préfère se concentrer sur les outils classiques. Ceux-ci considèrent effectivement les habitudes de surf dans leur ensemble, et les applications mobiles sont le plus souvent consultées de manière furtive plutôt qu'avec réflexion.

Néanmoins, Jobr demeure une application jeune, et même si elle ne convient pas à tous les profils de recruteurs et candidats, certains y trouveront sans conteste leurs intérêts. Le temps doit ainsi être laissé à l'application pour se développer et évoluer, afin de pouvoir s'assurer de la pérennité de sa relation avec ses cibles, et de son avenir.