Beaucoup de personnes rêvent de devenir freelance, que ce soit pour acquérir plus de liberté, vivre de leur passion ou disposer d'un emploi du temps plus flexible. Or ce statut spécifique, s'il présente de nombreux avantages, nécessite de respecter quelques formalités juridiques et d'anticiper d'éventuels risques financiers. Quelles sont les clés pour réussir en tant que freelance ?

Un statut particulier

Un freelance est un travailleur indépendant qui, contrairement à un salarié, n'est pas lié à une entreprise par un contrat de travail. Etabli à son compte, il est à la fois l'employeur et l'employé : il reste entièrement maître de la gestion de son activité. Il peut choisir ses missions, fixer lui-même sa rémunération et organiser son temps comme il le souhaite, à condition de respecter les contraintes fixées par ses clients. De par son statut, le travailleur indépendant possède plusieurs casquettes. Il est amené à exercer différentes tâches relatives à la gestion d'entreprise, qui sortent du cadre de sa spécialité et des prestations qu'il propose : opérations de comptabilité, édition de devis et de factures, suivi administratif, prospection commerciale et relation clients.

N'oubliez pas les formalités administratives

La première étape avant de proposer ses services en tant que freelance consiste à choisir le statut juridique qui correspond le mieux à vos objectifs. Vous pouvez exercer sous la forme d'une EURL, une entreprise individuelle (EI) ou en tant que micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur). Pour immatriculer votre activité, il faut que vous vous adressiez à votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises), dont la localisation diffère selon le corps de métier. Si vous exercez une profession libérale, vous devrez vous inscrire auprès de l'URSSAF. Les commerçants doivent passer par la CCI de leur région, les artisans par la Chambre des métiers. Les agents commerciaux s'inscrivent auprès des tribunaux de commerce et les artistes/auteurs auprès de la Maison des artistes. C'est ensuite le CFE qui communique les données nécessaires auprès des organismes vous concernant (INSEE, services fiscaux, services sociaux...).

Etoffez votre réseau

Quelle que soit la qualité des prestations que vous proposez, n'attendez pas que les clients viennent à vous. Il demeure indispensable de vous faire connaître en développant votre réseau. N'hésitez pas à vous rendre sur des salons professionnels pour rencontrer vos futurs clients. Pour une approche efficace, munissez-vous d'un argumentaire commercial, mettant en avant vos réalisations et diffusez des cartes de visite attractives.

Soignez votre e-réputation

Un grand nombre de professionnels utilisent le web pour trouver de nouveaux prestataires. Pour améliorer votre visibilité, publiez votre CV en ligne, le mieux étant de créer votre propre site Internet pour présenter vos services. Soignez et optimisez vos profils sociaux sur des réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo. Exprimez-vous et faites valoir votre expertise sur la toile via un blog ou des forums spécialisés.

Surveillez vos concurrents

Il reste primordial de réaliser un benchmark afin d'identifier vos concurrents. Cette analyse vous permettra notamment de fixer des tarifs ou d'établir des devis en phase avec votre marché. Vous serez plus à même de personnaliser vos services en mettant en avant votre valeur ajoutée.

Fidélisez vos clients

Il est plus difficile de conquérir de nouveaux prospects que de fidéliser des clients acquis ! Veillez à fournir un travail de qualité et à bien respecter les délais imposés. Pour ce faire, vous devrez certainement prioriser vos tâches et organiser votre temps de manière à limiter les périodes de rush. Récompensez, de temps à autres, vos clients fidèles avec des offres commerciales ou des remises qui leur donneront envie de faire appel à vous pour d'autres missions !