En période de crise, le premier réflexe des entreprises consiste à réduire leurs coûts fréquents. Le périmètre d'intervention de ces réductions potentielles reste large et peut permettre de faire baisser de manière sensible les factures dans de nombreux domaines.

Revoir la gestion des stocks

Une bonne gestion de vos stocks représente une source d'économies. Elle passe par un bon référencement, un suivi rigoureux et par la négociation de prix portant sur les quantités les plus utilisées. Une entreprise possédant une bonne trésorerie peut négocier des remises si le règlement est effectué avant l'échéance. Une procédure de contrôle de chaque poste permet de budgétiser les frais annuellement. Il demeure également conseillé d'affecter un employé à la centralisation des achats pour éviter les doublons.

Des coûts de fonctionnement réduits

Un accord conclu avec vos fournisseurs peut permettre de mettre en place un système de facturation électronique qui économisera du temps, du papier et en conséquence, de l'argent. D'une manière générale, il est recommandé de revoir les termes de la relation commerciale au vu des dernières évolutions du marché, d'autant que la démarche s'avère généralement bénéfique pour les 2 parties. Pour éviter des coûts téléphoniques trop importants, le bridage des appareils limitant les appels surtaxés est également conseillé.

Du côté des économies d'énergie

Ce poste, un gouffre parmi d'autres, est celui où l'on peut réaliser de substantielles économies, notamment en matière de chauffage, d'eau et d'électricité. La facture énergétique peut être réduite dans les bureaux de diverses manières. Commencez par sensibiliser vos employés à éteindre les lumières des pièces vides ou faites installer des horloges de programmation qui coupent l'électricité en l'absence du personnel. Equipez vos bureaux d'ampoules à économie d'énergie. Elles sont 4 à 5 fois moins gourmandes que les standards et leur durée de vie s'étale de 6 à 10 ans. Privilégiez la lumière du jour chaque fois que cela est possible et éteignez les postes informatiques lors des pauses-déjeuner, des réunions et le soir bien évidemment. Investir dans des ordinateurs portables moins énergivores que les ordinateurs fixes, ou dans des ordinateurs labellisés « Energy Star » peut s'avérer une bonne solution pour limiter votre consommation énergétique. N'oubliez pas que vous pouvez diminuer le chauffage des bureaux de 1 degré l'hiver et n'hésitez pas à inciter vos employés à s'habiller plus chaudement. Un degré d'écart permet de faire baisser votre facture de 6% (source EDF). Ouvrez les fenêtres l'été au lieu de brancher la climatisation et privilégiez les chargeurs solaires pour recharger les appareils électroniques. Enfin, limitez autant que possible, l'utilisation des imprimantes (simplement lorsque cela est nécessaire) et en privilégiant les copies « recto-verso » et en deux pages par feuille.

Optimiser le matériel de transport

Si vos salariés disposent d'un véhicule de société, il peut être plus économique de les indemniser pour l'utilisation de leur propre véhicule plutôt qu'en louer ou en acheter un. Concernant le carburant, il est possible d'instaurer des procédures de contrôle de consommation du carburant. N'oubliez pas de renégocier vos assurances et vos locations de véhicules longue durée au niveau des prestations et conditions financières (carburant, pneumatiques, entretien, assurances...).