Le contrat saisonnier ne peut être conclu que pour une durée limitée mais possède l'avantage d'être particulièrement flexible. Il offre la possibilité d'adapter ses besoins en main d'oeuvre à l'évolution de son entreprise et permet d'éviter le paiement d'une indemnité de précarité que l'on retrouve dans les CDD. Quels sont les avantages et les inconvénients lorsqu'on fait appel à des saisonniers ?

Le travail saisonnier, kézako ?

Le travail saisonnier devrait se caractériser par la signature d'un contrat à durée déterminée, mis à part le fait qu'il concerne des tâches effectuées tous les ans à des dates plus ou moins fixes. Comme son nom l'indique, l'emploi saisonnier se répète au fil des saisons. Parmi les exemples les plus connus, on retrouve celui du moniteur de planche à voile, du cueilleur de fruits ou encore du vendeur de glace. L'emploi saisonnier existe principalement dans les secteurs où le climat et les saisons jouent un rôle essentiel, comme le tourisme ou l'agriculture. Dans les stations de montagne, sur le littoral, dans les restaurants, dans un gîte ou un camping, les employeurs ont recours aux travailleurs saisonniers pendant les périodes de pics touristiques : de décembre à mars pour la montagne et de juillet à août sur le littoral. Côté règlementation, l'employeur a le droit d'instaurer une période d'essai courte pour décider ou non de valider le contrat saisonnier.

Les avantages à faire appel à des saisonniers

Plutôt que de payer une personne qui ne travaillera que quelques mois par an et sera payée toute l'année, l'emploi saisonnier vous permet de trouver des personnes prêtes à vous aider pour un court laps de temps variant d'une semaine à 3 ou 4 mois. Ce côté flexible du contrat est particulièrement important puisqu'il permet une embauche 100% personnalisée et adaptée à vos besoins, qui ne seront sans doute pas les mêmes d'une année à l'autre.

En tant qu'employeur saisonnier, vous disposez d'une excellente flexibilité qui vous permet de ne pas subir les nombreuses contraintes de l'embauche : arrêts de travail à répétition, procédures de licenciement longues et coûteuses, formations en interne récurrentes...

Contrairement au contrat à durée déterminée, le contrat saisonnier ne vous impose pas de payer l'indemnité de précarité.

Les inconvénients de faire appel à des saisonniers

Dans tous les cas, si vous avez un emploi saisonnier à pourvoir, il faudra que vous prouviez que les tâches effectuées sont bel et bien saisonnières. Si, en engageant un travailleur saisonnier, l'employeur le fait travailler toute l'année ou bien hors saison, ce dernier prend le risque de voir le contrat de travail requalifié en contrat à durée indéterminée. Le salarié est alors en droit d'obtenir des dommages et intérêts.

Un des inconvénients majeurs demeure le fait que les employés saisonniers changent régulièrement. Le turnover étant particulièrement important, pensez que vous devrez former chaque année les nouvelles recrues, ce qui exige du temps et des ressources, chronophage de votre temps.