Même si la Chine enregistre un ralentissement de sa croissance ces dernières années en raison de la crise économique, elle conserve toutefois sa place de troisième puissance mondiale derrière les États-Unis et l'Union Européenne. Déjà installée confortablement dans les secteurs agricoles et industriels, elle poursuit son développement dans celui des services et notamment des technologies de l'information et de la communication, concurrençant Google, Facebook et compères, pour un jour devenir le maître du Web...

Ces entreprises chinoises dans la sphère des maîtres du monde

S'il y a une vingtaine d'années encore la Chine était un pays émergent, elle est aujourd'hui de ceux ayant les pleins pouvoirs sur le monde. Enregistrant une croissance fulgurante, certaines de ses entreprises font aujourd'hui partie des plus grandes de la planète, et ce dans des domaines stratégiques de l'économie.
Secteurs des matières premières avec le pétrole et l'acier, des transports avec l'automobile et l'aviation, ou encore de l'électroménager ou de la téléphonie, les entreprises chinoises sont présentes partout. Si bien que de grands noms comme China Mobile, Haier et Dongfeng sont de redoutables concurrents pour Arcelor, Dassault, ou PSA par exemple.
Aussi, la progression de la Chine ne devrait pas s'arrêter là, bien au contraire. Avec une vingtaine d'entreprises dans le classement des plus puissantes au monde, ce chiffre devrait plus que doubler dans les prochaines années, notamment avec la dernière conquête du pays, les activités du tertiaire, en passant par le tourisme et les technologies de l'information et de la communication.

La Chine à la conquête du Web

Désormais en pleine phase de tertiairisation de son économie, la Chine se positionne sur le Web, n'hésitant pas à se doter d'un pôle d'entreprises dédié à l'univers de l'internet, aux objets connectés ou encore aux applications.
Sur son propre marché concentrant la plus forte population mondiale, les entreprises chinoises comme Tencent et Alibaba règnent en maître indétrônable, face à des géants comme Google et Facebook qui ont cherché à s'y installer sans réussir à s'imposer. Ces deux entreprises possèdent les premiers réseaux sociaux du pays, mais également les plus grosses plates-formes d'e-commerce.
Fortes de leur puissance sur leur territoire, ces entreprises chinoises ont souhaité poursuivre leur ascension et se sont lancées à l'international comme de nombreuses consoeurs avant elles, rencontrant un succès plus que louable.

L'exemple de Tencent

L'exemple de Tencent est l'un des plus formidables qui puisse être cité en matière d'introduction de la Chine dans le secteur du Web à l'échelle mondiale. En à peine quelques années, l'entreprise a réussi à se positionner parmi les leaders d'Internet sur son territoire et à se développer à l'international, et ce notamment en raison de forts investissements en termes de recherches et d'innovation.
Offrant initialement un service unique à ses usagers, Tencent s'est imposée rapidement, aussi bien auprès des particuliers que des entreprises, en étoffant son offre et en proposant une solution globale aux utilisateurs : messagerie instantanée, réseau social, moteur de recherche, jeux en ligne, solutions e-commerce, applications mobiles... Plus qu'un phénomène éphémère, Tencent fait désormais partie intégrante de la culture chinoise, commercialisant même des produits dérivés comme des jouets, des montres ou encore des sacs à main au sein de boutiques dédiées.
Au regard de ce succès domestique, Tencent n'a pas hésité à se lancer, dès 2008, sur le marché international. Disponible en plusieurs langues, la messagerie instantanée de Tencent est aujourd'hui la plus utilisée au monde. Dernièrement, l'entreprise est aussi devenue numéro 1 en termes de revenus générés par l'édition de jeux vidéos. Plus globalement, Tencent est dans le top 15 des entreprises Web au plus gros chiffre d'affaires, devant Microsoft et Facebook.