Anticipant cet afflux, les autorités des deux pays se sont coordonnées il y a plusieurs mois déjà, de part et d'autre de la Cordillère des Andes, pour assurer la sécurité, faciliter le passage et le contrôle aux passages frontaliers, comme dans les provinces de Jujuy, Mendoza ou Neuquen.

Les routes qui mènent au Chili sont déjà très congestionnées, avec la présence des touristes, en cette période estivale.

"Nous avons renforcé les services, augmenté le personnel, et étendu les horaires", a expliqué samedi l'ambassadeur d'Argentine au Chili, José Octavio Bordon, sur la chaîne C5N de la télévision argentine.

Pour la sixième fois, le pape se rendra la semaine prochaine en Amérique latine, du 15 au 18 janvier au Chili, puis du 18 au 21 janvier au Pérou.