Le Premier ministre a "remis la démission de son gouvernement" au chef de l'État "qui l'a acceptée", avant de renommer M. Philippe chef du gouvernement et de le charger de former une nouvelle équipe, a-t-on ajouté de même source.

La démission du gouvernement sortant est intervenue "conformément à la tradition républicaine au lendemain d'élections législatives", a relevé l'Élysée dans un communiqué.

Le Premier ministre l'a remise au chef de l'État, qui avait reçu auparavant le ministre de la Cohésion territoriale Richard Ferrand.

Visé par une enquête préliminaire du parquet de Brest, celui-ci a accepté, à la demande du chef de l'État, de quitter le gouvernement pour briguer la présidence du groupe la République en marche à l'Assemblée nationale.