"Elle est morte dans la nuit de jeudi à vendredi", a précisé le bureau de presse du ministère à l'AFP sans donner d'autres précisions.

Née le 20 juin en 1930 à Falenty, dans la banlieue de Varsovie, elle est diplômée de l'Académie des Beaux-Arts de la capitale polonaise. Elle a acquis une reconnaissance mondiale grâce à ses "abakanes", énormes oeuvres hybrides à trois dimensions entre sculpture et tapisserie.

Dans les années 1980, l'artiste est revenue à des matériaux classiques comme la pierre, le bronze ou le bois, créant d'imposantes réalisations en plein air.

Ses travaux sont présents dans des musées de Varsovie, au Centre Pompidou à Paris, au Metropolitan Museum à New York ou au Museum of Modern Art à Kyoto, notamment.

Magdalena Abakanowicz était lauréate de nombreux prix à travers le monde.