Pas besoin d'être à la tête d'une grande entreprise, d'avoir un carnet d'adresses  ronflant pour faire parler de votre entreprise. Un peu d'énergie, de bon sens et de dynamisme suffisent parfois pour mettre un pied dans la cour des grands et créer le buzz.

Votre entreprise c'est vous

Patrons, vous êtes les premiers vecteurs de communication de votre activité que vous soyez à la tête d'une multinationale ou d'une boulangerie. Vous êtes votre entreprise. Même si vous n'en faites pas une priorité (faute de temps, pas le temps à consacrer à ces futilités...) sachez que votre apparence, la façon dont vous abordez vos interlocuteurs, le ton, le vocabulaire que vous utilisez, votre attitude sont aussi des éléments de communication. Regardez du côté de Steve Jobs et son look savamment cool. Un look et une attitude qui ont largement participé à construire l'image d'une marque qui parle le même langage (du corps, de la parole) que ses clients.

Communiquer d'abord autour de vous

Le réseau, le réseau et encore le réseau !  Appuyez-vous d'abord sur vos proches pour parler de ce que vous faites, puis procédez par cercle concentrique, une connaissance en amenant une autre puis une autre, les choses peuvent aller vite. Présentez-leur vos nouveautés, testez-les ensemble autour d'une dégustation, d'un moment festif,  invitez vos clients à un événement sportif (pas la peine de vous ruiner avec des places au Parc des Princes, un match de basket de pro A, beaucoup moins onéreux  fera largement l'affaire vous verrez).  Sortez, montrez-vous, même si l'énergie vous manque, dites-vous que voir autre chose, d'autres têtes efface la fatigue d'une journée de 10 heures  tout en  favorisant votre business.  Les belles rencontres comme les belles affaires ne se font pas toujours  dans les bureaux des sièges sociaux des grandes entreprises  ou un carnet de commandes à la main mais souvent autour d'un verre, dans un stade, dans une salle de concert. Fréquentez les clubs d'entrepreneurs, les salons professionnels même si ils sont un peu éloignés du coeur de votre activité, distribuez des cartes de visites, multipliez les contacts...

Nouvelles technologies : visibilité et échanges

Bien sûr les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) sont de formidables accélérateurs (même sans investissement) de notoriété, encore faut-il avoir quelque chose à dire, quotidiennement ou presque. Ne vous jetez pas la tête la première dans les bras de ces fées numériques, vous pourriez tomber de haut. Investissez d'abord dans un site internet que vous pourrez faire vivre régulièrement. Soignez la forme, attachez de l'importance aux visuels, à la police de caractère, faites simple, ne multipliez pas les couleurs, les rubriques... Ne perdez jamais du vue que les internautes sont volatiles, pressés,  voire impatients. Pensez  mobile et tablettes pour  choisir un prestataire, les temps changent et le bon vieux PC donne des signes de lassitude...

Les réseaux sociaux sont des espaces d'échanges, révélateurs de ce que vos clients, vos contacts  pensent de vous, de ce que vous faites. Ils vous feront vite savoir ce qui ne leur convient pas, bien plus souvent que ce qui les enchante. Répondez à leurs questions. Ne pas le faire c'est se couper de leurs préoccupations. Pas besoin d'avoir fait HEC pour comprendre que ne pas écouter ses clients,  ses prospects n'est pas bon pour les affaires. Affichez vos réussites, elles donnent confiance à tous ceux qui ne vous connaissent pas.

Le blog peut s'avérer une intéressante alternative au site Internet. Le blog c'est la communication au quotidien, un espace pour parler de soi, se mettre en scène, trouver un angle original pour le faire... Si vous souhaitez parler de votre activité ou de vos produits, faites-le à travers des expériences et des illustrations concrètes. L'objectif à ne pas perdre de vue ? La communauté, la créer et la faire vivre.

Les partenaires

Avancez tout seul dans votre coin et ne faites confiance à personne et vous verrez vite les résultats sur le développement de votre activité. Vous n'avez pas,  quel le que soit votre activité, le monopole du savoir. S'appuyer sur les autres, sur des partenaires fiables peut s'avérer salutaire. Si vous n'avez pas de moyen proposez des échanges (de visibilité, de matériels, de connaissances, d'informations...).  Rien de tel que le bon vieux renvoi d'ascenseurs pour lier une relation professionnelle. Cherchez des partenaires proches de ce que vous proposez, n'hésitez pas à jouer de la corde sensible : je viens de débuter, je suis nouveau, perdu... ils sont tous passés par là. Les souvenirs communs surtout quand ils sont parfois douloureux favorisent l'entraide et les échanges.  Valorisez vos partenariats sur votre site internet, sur vos réseaux sociaux.

La réflexion

Pour que toute cette mécanique fonctionne, il faut que votre discours soit adapté à votre objectif. En clair, posez-vous systématiquement la question du pourquoi. Je ne communique pas sur les réseaux sociaux pour faire comme le voisin mais parce que je veux lier une relation de proximité avec mon réseau. Si vous n'avez pas de réseau, ni de communautés sur lesquels vous appuyer, que cela n'est pas dans l'intérêt de votre business, pas la peine de vous lancer dans une page Facebook. Essayez de déterminer le profil type de celui à qui vous voulez vous adresser. Créez ce personnage fictif avec ses caractéristiques, ajoutez lui une famille si vos clients ou vos prospects sont multiples  et adressez-vous à lui.