D'après une enquête Médiamétrie de 2014, 80% des jeunes de 13 à 19 ans sont équipés d'un smartphone et 10% d'entre eux utilisent quotidiennement une tablette. Interdire aux adolescents l'accès à ces outils paraît illusoire. Il existe des solutions pour créer un environnement numérique sécurisé. Comment prévenir et contrôler les risques liés aux usages mobiles des adolescents ?

Le contrôle parental avec les opérateurs téléphoniques

Si 60% des parents affirment être très préoccupés par l'usage mobile de leurs adolescents, seuls 7 % d'entre eux utilisaient en 2012 une solution de contrôle parental. Il s'agit pourtant d'une des mesures les plus pratiques et faciles à instaurer. L'association E-enfance place Orange, Numericable et SFR en tête dans sa sélection des meilleurs logiciels de contrôle parental gratuits. Orange propose par exemple une option de contrôle des usages sur mobile à activer sur simple demande. Celle-ci permet notamment d'interdire l'envoi de SMS surtaxés et l'achat en ligne, de définir une liste de contacts autorisés ainsi que les plages horaires auxquelles l'adolescent peut les joindre ou de bloquer les contenus et sites inadaptés. L'application Cockpit Conso de Virgin Mobile assure également le blocage d'Internet et des réseaux sociaux pendant la nuit ou les heures de cours. Pour profiter de ces différentes options, il suffit de se rendre sur le site Internet de son opérateur téléphonique.

Maîtriser les smartphones et tablettes

Que font les adolescents sur leurs smartphones et tablettes ? D'après une enquête Ipsos datant de 2015, 80% d'entre eux vont sur les réseaux sociaux, 74% surfent sur Internet et 69% jouent à des jeux en ligne. Il faut ajouter à cela que plus de 50% des utilisateurs surfent la nuit. Le contrôle parental peut donc sembler insuffisant, d'autant plus qu'il se contourne aisément en basculant sur le Wi-Fi (chez soi ou ailleurs). La solution se situe directement dans les appareils mobiles. IPhone, iPad, tablettes ou smartphones Android ou Windows, ils disposent tous d'options de contrôle parental incluses. Un tour dans les réglages suffit à trouver et configurer l'option. On peut alors limiter le téléchargement et l'utilisation d'applications. Mais là encore, une simple réinitialisation de l'appareil permet à l'adolescent d'en  reprendre le contrôle.

Les applications à télécharger

Pour gérer au mieux l'utilisation que l'adolescent fait de son appareil mobile, une multitude d'applications existent. Pour bien choisir, il faut privilégier celles qui intègrent un véritable système de filtrage des textes (en français, mais aussi en anglais), qui surveillent les applications téléchargées, qui bloquent l'accès aux contenus inadaptés et, bien sûr, qui garantissent que l'adolescent ne pourra pas la contourner ou la désactiver ! À titre d'exemple, Witigo, Xooloo, iChaper et F-Secure Safe sont souvent recommandées. On peut aussi citer E-zyou. En plus de limiter l'utilisation de l'appareil à quelques contacts, E-zyou permet de géolocaliser son enfant et propose une solution pour avertir d'une simple pression la police ou un contact précis en cas d'urgence. Ces applications se trouvent sur l'App Store, le Windows Store ou le Play Store.

Les limites des systèmes de contrôle

Les adolescents font preuve d'une imagination débordante pour contourner les divers contrôles mis en place. Pour ne pas braquer son enfant, le mieux reste de discuter avec lui des dangers d'Internet. Configurer le contrôle parental en sa compagnie permettra également d'instaurer un climat de confiance et de répondre à ses éventuelles protestations en direct.