La gestion de son activité de conseil demande une rigueur et une organisation méthodiques. Devenir consultant indépendant présente de nombreux avantages : liberté, horaires flexibles, rémunération qui peut aller très haut... Le point sur les règles d'or à respecter.

Proposer des prestations clés en main

Un consultant est par définition un apporteur de solutions pour ses clients. Gérer son activité de conseil demande donc un travail en amont de définition de votre offre, afin qu'elle soit lisible par vos clients et prospects tout en restant simple. Souvent les entreprises font appel à un consultant extérieur pour résoudre un problème, ou apporter une expertise supplémentaire : pensez à bien valoriser votre domaine de compétences et à souligner votre avantage par rapport à des consultants plus " généralistes ". Par ailleurs, vous devez évaluer la concurrence avant de fixer vos tarifs, qui doivent vous permettre d'être compétitif tout en étant rentable.

Développer son réseau

Un consultant indépendant doit être polyvalent : au-delà de votre expertise, vous devez aussi vous montrer fin commercial et savoir vendre vos prestations, décrocher des rendez-vous, vous faire connaître... En résumé, élargir votre réseau professionnel. Organisez des rencontres sous forme de petits déjeuners, envoyez des mails ciblés à vos contacts professionnels, obtenez des recommandations de la part de vos anciens clients et collègues sur LinkedIn ou votre site internet, etc.

Augmenter sa notoriété

Pour émerger au milieu du nombre croissant de consultants indépendants, vous devez travailler en parallèle votre notoriété d'expert. Pour cela, n'hésitez pas à publier des articles valorisant vos connaissances, apportez votre éclairage en participant à des débats et conférences, écrivez un ouvrage pratique sur vos mission (vous pouvez opter pour l'autoédition numérique pour commencer) : ces initiatives dessinent votre positionnement d'expert et contribuent à vous placer au-dessus de la mêlée. Un atout considérable qui fonctionne beaucoup mieux qu'une simple publicité vantant vos services. N'oubliez pas de relayer vos publications sur vos réseaux professionnels (LinkedIn, Viadeo) mais aussi sur votre site internet.

Organiser son temps

Gérer son activité de conseil demande de grandes capacités d'organisation. Il est souvent difficile d'évaluer le temps nécessaire pour fournir une prestation intellectuelle. L'écueil à éviter est de ne pas se laisser submerger par des missions trop conséquentes, qui s'étalent dans le temps ou par la surcharge de travail pour des clients différents. Optez pour un tableau de suivi en ligne ou sur votre ordinateur, et priorisez vos tâches de la semaine afin de garder la tête hors de l'eau, même en période de rush !

Gérer sa comptabilité

C'est un élément essentiel pour tout entrepreneur : vous devez être en capacité de gérer l'aspect administratif et comptable de votre activité de conseil. Si le temps vous manque, vous pouvez faire appel à un expert-comptable pour vous faciliter la tâche.

Choisir les bons logiciels de gestion

Il existe des logiciels de gestion et de comptabilité qui vous permettent d'organiser votre emploi du temps, les tâches de vos consultants si vous travaillez en équipe, ou encore la comptabilité de votre entreprise (fiches de paies, devis et factures, vacances) tel que MyERP.