| Auteur
Alain Ruello
Assurance-chômage : les promesses de Macron en question

Assurance-chômage : les promesses de Macron en question

L'indemnisation des démissionnaires apparaît difficile à financer.Les sanctions en cas de refus de deux offres d'emploi existent déjà, mais sont inapplicables.

Bonus-malus sur les contrats courts : le « niet » du patronat

Bonus-malus sur les contrats courts : le « niet » du patronat

Le Medef préfère des solutions conçues par les branches professionnelles très utilisatrices de CDD.

Le plan formation du gouvernement pourrait générer jusqu'à 17 milliards

Le plan formation du gouvernement pourrait générer jusqu'à 17 milliards

La Fédération de la formation professionnelle dévoile ce mercredi un rapport de Roland Berger.Le plan engrangerait 9 milliards d'euros d'activité en plus et dégagerait 8 milliards d'économies.

Des pistes pour la réforme de l'apprentissage

Des pistes pour la réforme de l'apprentissage

Le gouvernement entend déposer une loi sur le sujet au printemps.

Indemniser les démissionnaires : un choc financier pour l'Unédic

Indemniser les démissionnaires : un choc financier pour l'Unédic

Estimée à plusieurs milliards par an, l'extension de l'assurance-chômage à tous les démissionnaires est un casse-tête pour le gouvernement. Des règles spécifiques d'indemnisation sont à l'étude pour limiter la facture.

Emploi : sérieux coup de frein aux contrats aidés

Emploi : sérieux coup de frein aux contrats aidés

Les crédits pour les emplois aidés vont baisser de 1 milliard d'euros en 2018, tandis que ceux en faveur de la formation des chômeurs vont augmenter de 430 millions.

Chômage : nouvelle douche froide en août

Chômage : nouvelle douche froide en août

Le nombre de personnes sans activité inscrites à Pôle emploi a augmenté de 22.300 en août.

Contrats aidés : vers une baisse de 40 % du budget

Contrats aidés : vers une baisse de 40 % du budget

Le ministère du Travail ne bénéficiera que de 1,45 milliard d'euros l'an prochain pour financer entre 150.000 et 200.000 contrats aidés.

Le gouvernement continue de miser sur le service civique

Le gouvernement continue de miser sur le service civique

Près de 450 millions d'euros sont prévus pour le budget 2018.Cela permettra de financer 150.000 missions d'intérêt collectif.

Formation professionnelle : Philippe pour une « refonte en profondeur »

Formation professionnelle : Philippe pour une « refonte en profondeur »

Muriel Pénicaud penche pour une négociation interprofessionnelle.

Afficher plus